Le Nasdaq n'est pas un totem

C'est toujours le Nasdaq qui mène la danse. Ce dernier a repris 39 % en moins de deux mois, effaçant une bonne partie de ces pertes essuyées depuis le début de l'année. La balle est maintenant dans le camp des gestionnaires de fonds.