Le Figaro a laissé traîner 8 To de données en accès libre sur Internet

logo
 
logo -

Une base Elasticsearch contenant les logs techniques des sites web du journal exposait les données personnelles de dizaines de milliers d’abonnés. Même les mots de passe pouvaient être récupérés.

Votre opinion

Postez un commentaire