Le Décrypthon 2005 migre des internautes aux grands serveurs

75 000 particuliers partageaient l'effort de décodage. L'AFM, IBM et le CNRS reviennent provisoirement à des calculs centralisés.