Nos données de santé sont confiées à Microsoft en toute légalité, estiment les juges. En ces temps de crise sanitaire, la plate-forme de données de santé des Français reste dans les data centers du géant américain.