Le capital-risque, bien au chaud