La diffusion de ' happy slapping ' passible de cinq ans de prison

La diffusion de ' happy slapping ' passible de cinq ans de prison
 

Les députés s'apprêtent à incriminer la diffusion d'images de violence sur le Net dans un projet de loi sur la prévention de la délinquance.