La concentration, seule issue des "telcos" alternatifs

Le secteur des télécoms est à la rationalisation. Pour susciter l'appétit des géants européens, les opérateurs de second plan n'ont d'autre choix que de se regrouper.

Votre opinion

Postez un commentaire