Garde à vue pour une policière un peu trop scotchée au fichier Stic

Garde à vue pour une policière un peu trop scotchée au fichier Stic
 

La suspecte aurait accédé aux fiches de vedettes 500 fois en six mois dans le fichier Stic, dont la gestion a été mise en cause par la Cnil.