France Télécom va devenir un opérateur comme les autres

L'Etat va privatiser l'entreprise. Il cède une partie du capital et va passer sous la barre symbolique des 50 %. Les syndicats, très opposés à cette décision, oscillent entre colère et résignation. Ils appellent à une mobilisation.