Fimatex dément les rumeurs de cession

Le numéro un français du courtage en ligne se dit ouvert à une opération créatrice de valeur, mais pas dans l'urgence. Objectif : réduire les coûts d'exploitation pour se rapprocher du point mort et sortir de la crise.