Et si l’on pouvait un jour pirater votre cerveau ?

Et si l’on pouvait un jour pirater votre cerveau ?
 

Les avancées en matière de stimulation cérébrale pourraient, d’ici vingt ans, permettre la sauvegarde et la création de souvenirs. Les chercheurs en sécurité s'inquiètent déjà d'un risque énorme que cela représenterait au niveau individuel et collectif.

Votre opinion

Postez un commentaire