Et pendant ce temps, Microsoft crée sa propre distribution Linux…
 

Ceci n’est pas un poisson d’avril. L’éditeur s’est appuyé sur le système open source pour renforcer son offre cloud Azure. Comme quoi, la hache de guerre est bel et bien enterrée.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire