Espionnage : des pages LinkedIn usurpées pour piéger les administrateurs réseaux

Mis à jour le
Espionnage : des pages LinkedIn usurpées pour piéger les administrateurs réseaux
 

Les services secrets britanniques ont utilisé de fausses pages LinkedIn et Slashdot.org pour pénétrer dans le réseau informatique de Belgacom.

Votre opinion

Postez un commentaire