Ericsson creuse ses pertes au deuxième trimestre

L'équipementier suédois s'enfonce dans la crise. L'activité terminaux mobiles chute de 43 %, seule la vente d'infrastructures télécoms pour les opérateurs enregistre une croissance.

Votre opinion

Postez un commentaire