En France, le pessimisme est dans la tête, pas dans les actes

Malgré le climat alarmiste installé depuis le printemps et renforcé par les attentats du 11 septembre, la consommation a augmenté en août et septembre.