Isabelle Falcque-Pierrotin, présidente de la CNIL
 
Isabelle Falcque-Pierrotin, présidente de la CNIL, le 27 mars 2017 -

Demande de déréférencement, fuite de données, abus de prospection marketing… L’année 2016 a de nouveau été très riche en matière de plaintes, avec parfois des cas personnels étonnants.  

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • fred55600
    fred55600     

    J'ai toujours reconnu que la CNIL faisait du bon et utile boulot. Par contre, mes dernières plaintes se trouvent un peu trop rapidement classées : il n'y a pas de volonté de comprendre le litige et on classe en donnant raison à tort à des organismes qui bafouent la loi informatique et liberté. Dommage car la CNIL se montre alors faible envers des organismes privés qu'il faut remettre dans le chemin de la loi et au final l'usager ne peut plus défendre ses droits avec une institution affaiblie. Que diable la CNIL : ressaisissez-vous et agissez !

Votre réponse
Postez un commentaire