Dans les SSII, les salaires dopés par la pénurie