Corel et Inprise annulent leur projet de fusion

L'éditeur canadien, trahi par son cours en Bourse et par des résultats trimestriels décevants, ne peut pas prendre le contrôle d'Inprise

Votre opinion

Postez un commentaire