Connexions : le rattrapage français marque le pas