Code Rouge est de retour

Malgré les avertissements et les appels à la prévention, plus de la moitié des serveurs Microsoft IIS actifs sur le Web ont été attaqués. Les conséquences pour le Réseau sont mineures.