Chassé du Sénat, le bracelet électronique revient à l'Assemblée

La proposition de loi sur la récidive des infractions pénales prévoyait un dispositif de surveillance électronique. Supprimé par les sénateurs, il est soumis sous forme d'amendement au vote des députés en deuxième lecture.

Inscrivez-vous à la Newsletter Actualités

Newsletter Actualités

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Belzebuth_2
    Belzebuth_2     

    je voudrais récidiver, le bracelet électronique ne résistera pas bien longtemps (et on doit pouvoir bloquer les fréquences qu'il émet, genre plomb ou béton, donc si le bracelet transmet en différé, on perdra la trace du contrevenant +ieurs heures avant la rupture du bracelet). Autre chose, pour les délinquants sexuels, beaucoup remettent ça 5-10-15 ans après... Donc dans la plupart des cas, hors de la durée de "bracelo-surveillance"...

Votre réponse
Postez un commentaire