Cela n'en finit plus : un ransomware met à genoux l’hôpital d’Oloron-Sainte-Marie
 

Des pirates réclament 50 000 dollars à cet établissement des Pyrénées-Atlantiques. Le personnel est contraint de travailler avec papier et crayon. Seul le téléphone fonctionne encore.