Ce n'est qu'un début, Nicolas Sarkozy continue le débat