Deux cadres qui poussaient à réduire l’empreinte carbone de l’entreprise ont été renvoyées l’année dernière. Une séparation abusive, a tranché l’agence fédérale qui veille aux droits des travailleurs.