En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Amazon Echo.
 
Amazon Echo. - Amazon

L’assistant vocal d’Amazon est à nouveau l’objet d’un scandale. Une série de faux positifs l’a conduit, sans aucune sollicitation de ses utilisateurs, à capter leurs discussions et les transférer à l’un de leur contact.

Inscrivez-vous à la Newsletter Actualités

Newsletter Actualités

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Charles Petit
    Charles Petit     

    Peu importe de quel assistant personnel, il s'agit, chacun prend ses responsabilités en achetant ce genre d'espion et les risques évidents que leur vie privée soit étalée sur la place publique ou détournée par des hackeurs, pervers et autres...

    Par contre et c'est là ou cela est tout bonnement inadmissible, c'est le jour, par exemple avec le eCall dans les nouvelles voitures pour alerter les secours en cas d'accidents, mais également pour bien pouvoir espionner tout le monde conversation et position GPS en voiture... A la maison avec les TV à commandes vocales, reliées sur le Net... et autre joyeusetés, que malgré son désaccord, petit à petit tout le monde sera espionné, dans sa voiture, chez soi et même si l'on a rien à cacher, c'est tout bonnement inadmissible de n'avoir qu'un choix se passer de TV, de voiture de réfrigérateur, parce que tôt ou tard tous ces éléments espions seront partout et se retourneront contre leur utilisateur/acheteur, mais aussi simplement lors d'une visite chez des amis.

    Il faudra donc à chaque fois que vous invitez quelqu'un, prévenir, souriez, vous êtes filmé et écouté, par Big Brother.

Votre réponse
Postez un commentaire