Alcatel limite les dégâts et Cisco amorce une timide remontée

Le Français est dans le rouge et supprime dix mille postes en Europe. L'Américain repart, mais ne retrouve pas ses résultats de l'an passé.