50 % des internautes ne croient pas à l'utilisation des données personnelles