En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Science, recherche

Une députée PS met en cause Free dans les difficultés des télécoms

Après Arnaud Montebourg, la députée socialiste Catherine Erhel pointe Free et qualifie d’agressive la baisse du tarif des forfaits.

laisser un avis
La salve anti-Free ne s'arrête pas à Arnaud Montebourg. C'est désormais au tour de la députée socialiste des Côtes-d'Armor, Catherine Erhel,d'attaquer le 4ème opérateur dans un rapport sur la crise que traverse le marché des télécoms réalisé dans le cadre du projet de loi de finances 2013. Elle met en cause l'arrivée de Free Mobile dans les difficultés que traverse le secteur.
Quatrième opérateur Free Mobile « a commercialisé des offres à des prix très agressifs, uniquement via internet, et sans subvention de terminal. Contraints de revoir leur politique tarifaire, les opérateurs voient leurs marges baisser, ce qui les incite notamment à réduire leurs coûts », explique la députée.
« Les conséquences sur l'emploi et l'investissement chez les opérateurs risquent d'être importantes », prévient-elle, « SFR et Bouygues Telecom ont annoncé des plans de départs volontaires », mais aussi sur l'ensemble de la filière et notamment les sous-traitants.
 

Alcatel, mais aussi Technicolor et Phone House

Mme Erhel cite ainsi Alcatel-Lucent « qui a annoncé en octobre un plan de 1.500 suppressions d'emplois concernant ses sites en France, soit 15% des effectifs », Technicolor qui « va supprimer 350 emplois sur son site d'Angers », ou encore Phone House qui « envisage une réorganisation qui risque d'entraîner la fermeture de 79 boutiques et 246 suppressions de postes ».
« Le chiffre de 10 000 suppressions d'emplois résultant de l'attribution d'une quatrième licence mobile a ainsi été évoqué en mars 2012 », fait-elle valoir.
« L'attribution d'une quatrième licence de téléphonie mobile ayant été effectuée sans étude d'impact préalable, il semble donc important d'évaluer les conséquences sur l'emploi de la restructuration du marché de la téléphonie mobile », demande donc la députée. « La régulation du secteur doit davantage être rééquilibrée au profit de l'emploi et de l'investissement », assure encore la députée.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
JTech 181 : Heartbleed, Samsung Galaxy S5, Free Mobile (vidéo)
Free mobile : Xavier Niel présente son distributeur de cartes SIM (vidéo)
Pourquoi Montebourg veut-il stopper la guerre des prix dans le mobile ?
Jean-Claude Mailly (FO) : «Free fait du dumping en France»
Forfait 2 euros et 4G : Free permet de désactiver l'Internet mobile
En incluant la 4G, Free "rentabilise" son forfait à 2 euros
Free Mobile inclut la 4G dans son forfait à deux euros
Guerre de la 4G : Bouygues Telecom ouvre la 4G sans surcoût à ses forfaits 3G
4G: Free fait chuter ses concurrents en Bourse
Free : les 20 Go restent acquis aux abonnés 4G, même en couverture 3G
4G et Free : les iPhone 5C/5S devront attendre une mise à jour
Free revendique 7,4 millions d'abonnés mobiles
Alcatel-Lucent : le DG de Free réfute le "patriotisme économique"
Lancement 4G : Bouygues frappe fort
L'iPhone 5C est aussi en précommande chez Free et Virgin Mobile
Xavier Niel vend 3 % du capital d'Iliad dont il détient encore 55,3 %
4G : Free réaffirme son intérêt pour réutiliser les fréquences 1800 MHz
Free Mobile confirme l'arrivée de forfaits couplés à des smartphones
Mobile : Free continue de temporiser sur l'ouverture de son réseau 4G
Free Mobile atteint 10 % de part du marché français