En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Science, recherche

Le patron de Google investit dans un mystérieux projet spatial

Et si on allait chercher des ressources naturelles dans l'espace ? Voilà ce que semble être le projet de Planetary Resources, une entreprise dans laquelle Larry Page, Eric Schmidt ou encore James Cameron ont investi.

laisser un avis
Voilà de quoi exciter l’imaginaire des fanatiques de science-fiction. La semaine prochaine, une conférence de presse dévoilera Planetary Resources, une mystérieuse entreprise fondée par quatre fous de l’espace, dont deux anciens de la Nasa, Peter Diamandis et Eric Anderson, qui ont tous deux déjà fondé des firmes dédiées au tourisme spatial. L’ambition de cette start-up est encore inconnue, mais le Technology Review du MIT croit savoir qu’il s’agira tout bonnement de... forage d’astéroïdes
agrandir la photo
L’alerte média que reproduit la revue du MIT est – volontairement – mystérieuse et évoque, en toute modestie, « une nouvelle entreprise spatiale dont la mission est d’aider à garantir la prospérité de l’humanité ». Comment ? « En couvrant deux secteurs décisifs – l’exploration spatiale et les ressources naturelles – pour ajouter des trillions de dollars au PIB global. Cette start-up innovante créera une nouvelle industrie et une nouvelle définition des ressources naturelles », dit encore l’alléchant communiqué.
Planetary Resources pourrait donc, en déduit le MIT, effectuer des missions d’extraction de minerai dans l’espace, notamment sur des astéroïdes, riches en métaux rares. Vous avez dit bizarre ? On ose imaginer en effet le prix d’une telle exploitation de ressources extra-terrestres !
Planetary Resources s’enorgueillit en tout cas d’avoir du très beau linge parmi ses investisseurs. Larry Page, le patron de Google, mais aussi Eric Schmidt, le président exécutif du moteur de recherche. Et ce n’est pas tout : le réalisateur James Cameron, le créateur d’Excel Charles Simonyi – fameux touriste spatial – ou encore le milliardaire Ross Perot ont mis la main au portefeuille pour financer cette entreprise.  
Pour en savoir davantage, rendez-vous le 24 avril 2012, date à laquelle le projet sera effectivement lancé !
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Google Pigeon, ou comment le SEO local prend son envol !
Doctolib, le « Google de la santé », lève 4 millions d’euros
N’enterrons pas trop vite les Google Glass
Avec Contributor, Google veut financer les éditeurs web par le don
Les 5 nouveautés d’Android 5.0 Lollipop (vidéo du jour)
JTech 206 : Firefox, smartphones bon marché, Nexus 9, jouets high-tech (vidéo)
Google fournit gratuitement sa boîte à outils aux associations
Tablette Nexus 9 : le test en images (vidéo du jour)
Google relance son opération séduction auprès des PME françaises
Nexus 9 : nos premières impressions sur la tablette Lollipop de Google
Inbox : la nouvelle boîte mail de Google (vidéo du jour)
JTech 202 : nouveaux iPad, Nexus 6 et 9, Samsung Galaxy Alpha, Valéo au mondial de l’auto (vidéo)
Retour sur les annonces Google : Android 5 et les Nexus 6 et 9 (vidéo)
01LIVE HEBDO #31 : annonces Google, ratés d'Apple, tablette Lenovo (vidéo replay)
Le Nexus 6 de Google en images
Nexus 9 : Google officialise sa tablette sous Lollipop
IFA 2014 : que peut-on faire avec la télévision sous Android ? (vidéo du jour)
Amazon concurrencerait Google dans la publicité en ligne
Google met la main sur JetPac, une application de « city guides »
Google s’introduit dans les salles de classe