En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

FERMER  x Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

FERMER  x Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Science, recherche

Nadine Morano demande à l’ONU de réguler Internet

Interviewée par RMC au sujet de chatroulette.com, la secrétaire d'Etat à la Famille s’est prononcée pour une régulation d’Internet au niveau mondial.

laisser un avis
Alors que les associations de protection de l'enfance montent au créneau contre chatroulette.com - ce site qui permet d'entamer une conversation vidéo avec des inconnus choisis au hasard - Nadine Morano se prononce pour une régulation d'Internet au niveau mondial.
Interrogée hier, mercredi 24 février, par RMC (filiale de Nextradio TV, propriétaire de 01net.com) sur ce nouveau phénomène, la secrétaire d'Etat à la Famille a déclaré : « Je trouve cela inacceptable. [...] Il faut réguler Internet pas seulement au niveau national, mais au niveau mondial. Il faudrait une mobilisation de l'ONU sur le sujet. L'évolution des technologies fera que nous arriverons à mieux réguler Internet. »

Une obligation d'éduquer les enfants aux dangers du Web

Nadine Morano a rappelé que l'Etat « avait des moyens d'intervention », notamment avec l'article 4 du projet de loi d'orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure (Loppsi).
Validé en première lecture à l'Assemblée, ce texte, qui va entrer au Sénat, oblige les fournisseurs d'accès à Internet à filtrer les sites pédopornographiques. Une liste noire sera établie par une autorité administrative dépendant du ministère de l'Intérieur.
Par ailleurs, la secrétaire d'Etat a rappelé les parents à leurs obligations sur la nécessité de sensibiliser et d'éduquer leurs enfants sur les dangers d'Internet.
envoyer
par mail
imprimer
l'article


Newsletter 01net. Actus

@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Airtime : les créateurs de Napster mixent Chatroulette et Facebook
BlurryPeople, un Chatroulette avec « contrôle parental »
Une V2 de Chatroulette... avec toujours autant d'exhibitionnistes
De l'horreur sur Chatroulette
Rendez-vous ce soir sur Toroulette entre professionnels du web
Un groupe de rock réalise son clip avec Chatroulette
Monbudget.famille.gouv.fr : pour (mieux) boucler les fins de mois
Une internaute convoquée par la police pour un commentaire sur Nadine Morano
Amazon pourrait ouvrir des supermarchés d’un nouveau genre
Stephen Hawking va répondre aux questions des internautes sur Reddit
Les requins sont devenus des stars sur les réseaux sociaux
Universal demande à Google le retrait d’un lien pirate qui pointe vers son propre réseau
Sony se lance dans les drones pour observer la Terre
Découvrez vos héroïnes de jeux vidéo avec de vraies formes féminines
GoPro vendra vos films réalisés avec ses caméras
Apple : ce qu’il faut retenir de ses résultats financiers en huit points
Si Nintendo créait un smartphone, il pourrait ressembler à ça
Vidéo : un robot a « appris » à jouer au ping-pong
L'un des fondateurs du défunt site de streaming Grooveshark meurt à 28 ans