En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

(Mise à jour) Washington donne des garanties sur la surveillance des données bancaires

(Mise à jour) Washington donne des garanties sur la surveillance des données bancaires
 

Bruxelles a obtenu des engagements des Etats-Unis sur une limitation de l'utilisation des données provenant du système Swift.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Belzebuth_2
    Belzebuth_2     

    de jouer les "ramasseurs de balles" en Irak par exemple, ils sont swift (rapides), mais quand il s'agit d'expliquer qu'ils les espionnent etc, là, tout de suite, c'est plus long, et plus discret... L'Amérique n'est l'ami de personne (comme la Chine, et probablement la Russie) alors qu'on arrête de faire comme si on était potes, ils n'hésiteront pas à nous poignarder dès qu'on ne leur servira plus !!!

  • fourvin
    fourvin     

    Je trouve que l'article n'est pas suffisamment clair sur un point, surtout quand il indique dans son chapeau que "Swift (est) un système américain de surveillance des transactions", ce qui est faux et partiellement corrigé plus bas dans l'article : SWIFT est une société coopérative de droit belge dont les actionnaires et clients sont des banques et par la force des choses, quasiment toutes les banques de la planète.
    Elle a pour objet initial de fournir et gérer le principal outil d'échanges financiers sécurisés, aux sens juridiques et comptables du terme, entre ses clients.

    Son "malheur" est d'avoir implanté à l'origine ses serveurs aux Etats-Unis (je crois en Virginie) et qu'ils sont donc devenus juridiquement dépendants de la législation américaine et du droit de regard de l'admnistration américaine suite au 11-septembre.

Votre réponse
Postez un commentaire