En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Mercredi 4 mai 2011, Journée mondiale contre les DRM

Mis à jour le
Mercredi 4 mai 2011, Journée mondiale contre les DRM
 

Comme l’année dernière, l’April soutient l’initiative de la Free Software Foundation, qui milite contre les verrous numériques. Les sympathisants sont invités à publier des bannières de soutien sur leur site.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • gdfdhhs
    gdfdhhs     

    "...les pratiques des industriels pour protéger leurs contenus vont bien au-delà du contrôle de la copie et menacent la pérennité même des oeuvres numériques."

    Et bien, il suffit de ne pas acheter, ce qui menacera directement la pérennité des industriels se livrant à des protections trop contraignantes pour l'acheteur, qui lui paye comptant, mais n'a droit à rien sans une autorisation express par internet des ces industries.

    Comme en plus aucune loi n'oblige les industriels, pour les logiciels, jeux, après un certains nombre d'années à désactiver les DRM pour qu'on puisse utiliser, sans avoir à quémander une autorisation à chaque nouvelle réinstallation, il parait évident...

    Qu'après Hadopi, il serait bon que nos politiques se penchent, d'une sur une loi visant à désactiver tous DRM, des jeux et logiciels, par un fichier mis en ligne directement par l'éditeur au bout de 5 ans par exemple, de l'autre oblige comme pour les notices qu'un logiciel, jeu, vendu en France soit au minimum 100% (texte et voix) en Français.

    Mais évidemment, il est plus facile de faire des "Hadopi", plutôt que de légiférer en faveur des clients qui eux paient.

Votre réponse
Postez un commentaire