En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

L'UFC-Que Choisir s'attaque au cartel des SMS

L'association de défense des consommateurs dénonce le prix arbitrairement élevé des SMS. Elle saisit le Conseil de la concurrence et accuse les trois opérateurs d'abus de position dominante collective.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

33 opinions
  • davy_
    davy_     

    bon toutle monde geule apres les sms trops cher et je suis tout a fait daccord mais si vous regardez bien il y a un autre poit ou les fournisseur de telephonies et d'accés internet se foutent de nous

    mais oui reflechissez, en franc il est interdit de faire de la publicite comparative hors depuis deux ans que voit on comme publicités?????

    Et oui! je suis sur que vous avez trouvés non?
    mais si "nous chez le neuf on est moin cher que chez france telecom" la ça y est vous voyez.

    mais le pire dans tous ça c'est que la comparaison est minimaliste donc incomplete donc mensongere puisque il nous disent tous qu'ils sont les meilleurs mais sant nous donner la totalitées des informations

  • j-e
    j-e     

    Ah, les ravages du socialo-communisme à la Française !

    Dès que quelqu'un a des idées un peu différentes c'est forcément un fasciste, un salopard, un... comme tu dis...

    C'est drôle de voir à quel point un peu de réflexion nuit à ces alter-mondialistes de foire.

    Mais bon, heureusement, ce n'est pas eux qui font la société, ils se contentent de hurler contre le RMA, les baisses d'impots et le tarif scandaleux du SMS.

  • poopo
    poopo     

    POur qui tu roules enculé....

  • grego_
    grego_     

    Je ne comprends pas le raisonnement selon lequel toute chose aurait forcément un prix. On vit déja dans une société où tout nous est facturé, arraché, taxé, mais dès qu'une association de consommateurs ose dire que les entreprises abusent de leur monopole, il y a des gens pour hurler à l'infamie. Ca vous plait d'etre pieds et poings liés face au marché????

  • bopap_
    bopap_     

    en 1996 quand bouygues a lancé les forfaits les sms etaient gratuit lol

  • Paul_
    Paul_     

    D'accord cette croisade sur la facturation à la seconde a payé... pour les nouveaux abonnés ! J'ai appris que chez SFR, seul les nouveaux clients (ou les clients ayant modifié leur contrat) sont facturés à la seconde. Si vous avez maintenu un ancien contrat (ce qui est mon cas) vous n'êtes toujours pas facturé à la seconde. Drôle de façon de récompenser la fidélité des abonnés !

  • JEP_
    JEP_     

    C'est quand même incroyable que tout le monde se demande pourquoi (oui, pourquoi ?) tous les opérateurs proposent le SMS à 15 centimes, et pourquoi pas 13 ou 14 ou 16 ?

    Ceux qui retireront leurs oeillères se rappelleront peut-être qu'avant que [la prostate de] Mitterrand nous impose Maastricht et l'Euro, 15 centimes, c'était 1 franc.

    1 SMS = 1 franc

    Alors évidemment, à cette époque, personne ne s'était demandé "et pourquoi pas 1 franc 07 ? et pourquoi pas 93 centimes ?".

    Ne cherchez pas midi à 14 heures et convenez avec moi que 1 franc, c'est assez facile à retenir... et à appréhender...

    Voilà pourquoi tout le monde est au même prix...

  • kobbytatoo
    kobbytatoo     

    Et oui revoilà l'UFC que choisir dans sa croisade contre les méchant opérateur...
    Quoi? vous ne vous souvenez pas il y a un an? la FACTURATION A LA SECONDE!!!! même topo, les 3 larrons du mobile se mettaient déjà d'accord sur la minute indivisible...
    alors bravo l'UFC et merci!! il n'y a que comme ça que le consommateur y gagnera.

  • j-e
    j-e     

    Confondre "la liberté de fixer son prix" et "la liberté d'arnaquer", c'est un peu dommage...

    Au commencement était le SMS pas cher : les clients Bouygtel pouvaient écrire aux clients Bouygtel, les Itinéris avec les Itinéris et les SFR avec les SFR. Chacun faisait donc ce qu'il voulait : dans un premier temps, les SMS n'étaient-ils pas gratuits ?

    Puis vint, à la demande des consommateurs, l'interopérabilité des SMS : un client Bouygtel pouvait maintenant communiquer avec un SFR, etc.

    Seulement voilà, cette interopérabilité a un coût : les opérateurs se refacturent les uns les autres les SMS transitant par leurs réseaux. Tant que le taux d'utilisation des uns et des autres est le même, pas de problème, car les flux s'annulent.

    Mais que se passe-t-il si l'un des opérateurs décide de pratiquer un prix différent (forcément à la baisse, n'est-ce pas ?).

    Dans ce cas, ses clients enverront plus de SMS... mais ceux envoyés vers les autres opérateurs lui couteront une fortune...

    Dans ce domaine, l'entente entre opérateurs est donc nécessaire !

  • Bonjour-les-pigeons
    Bonjour-les-pigeons     

    Monsieur le boulanger, vous avez raison, le prix dépend de ce que les clients sont prêts à payer. Jusqu'à un certain point ! Essayez d'imaginer maintenant qu'il y ait trois boulangers à Paris... Le problème n'est pas de marger, c'est le métier même du commerce. Le pb est de ne pas laisser grand choix.
    Mais puisque les opérateurs arrivent visiblement à convaincre tout le monde que les SMS sont gratuits ou presque, avec de savantes recettes marketing.

    Sur le deuxième point, pensez-vous vraiment que la différence de prix SMS va influer sur la voix. L'usage n'a strictement rien à voir. Ce sont deux produits complémentaires.

Lire la suite des opinions (33)

Votre réponse
Postez un commentaire