En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Les éditeurs mettent de côté la Hadopi, pour l'instant

Mis à jour le
Les éditeurs mettent de côté la Hadopi, pour l'instant
 

La lutte contre le piratage des livres n’est pas une priorité pour les maisons d’édition. Elles préfèrent concentrer leurs efforts sur le développement des offres pour tablettes et liseuses.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • tarara
    tarara     

    Ils ont peut etre juste compris dans quel merdier insondable s'étaient mis les autres ayants droits avec Hadopi.

    Ils ont aussi du constater que leur secteur se portait très bien et était plutot stable voir en progression (ce qui est vrai) et ne souhaite pas refaire les erreurs d'autres en axant tout sur la répression et rien sur le developpement l'offre dite légale.

    Bref, pour une fois moi j'y vois plutot du bon sens

  • hfghfghfhfd
    hfghfghfhfd     

    Pour contrer l'Hadopi des livres, dans un future proche, il vaut mieux acheter des livres en papier.

    Ensuite se les refiler de personne en personne, à moins qu'un jour ils nous fassent un livre qui s'auto détruise après une lecture ?

    Quoi que, il vont bien réussir à fabriquer de l'encre qui s'use avec le temps, histoire de n'avoir qu'un livre vide de tous ses mots, une fois le temps nécessaire à la lecture écoulé.

    Quoi, vous pensiez vraiment qu'on allait vous laisser des livres sans DRM ?

    Déjà qu'on vous autorise tout juste à lire les fichiers que vous avez achetés, qu'on vous oblige à acquérir des appareils qu'il sera de bon ton de renouveler régulièrement, histoire de lire vos fichiers, qui seront version après version, plus forcément lisible sur votre vieille liseuse...

    Alors, ne pensez surtout pas qu'on va encore longtemps vous autoriser à lire des livres papier, sans y mettre des DRM, histoire d'empêcher que vous ne piratiez leur livre papier, en se les refilant de personne à personne, sans parler de l'obsolescence nécessaire de l'encre de vos livre qui comparé, au business modèle des livres numériques est beaucoup trop fiable dans le temps et empêche que vous dépensiez régulièrement de l'argent pour avoir le même livre sous différents formats, compatible avec le zinbrèque (liseuse) du moment.

    C'est le même business système que dans la musique ou le cinéma, alors comme les gens l'ont accepté et cours, littéralement, pour avoir le dernier gadget à la mode, pourquoi n'en serait il pas de même avec les livres ?

    Il y a bien des gens, pour se sentir moderne, qui vont trouver le livre électronique, trop top, même si sans s'en rendre compte ils deviennent de moins en moins libre de faire ce qu'ils veulent avec ce qu'ils ont acheté...

    Alors ne soyez pas dupe si vous voulez lire, le livre papier, lui n'a pas besoin de batterie, n'a pas besoin d'une machine pour lire, qui tombera en panne tôt ou tard, n'a pas besoin d'Hadopi, ni maintenant, ni jamais, alors même s'il est un peu plus encombrant, vous n'avez absolument pas besoin de fichiers avec DRM pour lire, voir relire un jour les livres papiers que vous aimez.

    PS: Etrange que les éditeurs du livre ne crie pas au piratage (mauvaises ventes), comme le font les autres gugus de la musique ou du cinéma, à moins que justement ils souhaiteraient que les livres électroniques soient plus piratés, histoire de montrer qu'il y a de l'intérêt, des clients potentiels, pour un truc qui comparé au livre papier a beaucoup de désavantages et d'inconvénients. (Au fait pour lire un fichier .doc .docx, il faut quelle version de Word parce que le bloc note ne le permet pas, sans doute une histoire de version comme pour les livres ;o)).

Votre réponse
Postez un commentaire