En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Le ' secret ' bancaire selon le Crédit Lyonnais

Le service en ligne de la banque permet de prendre le contrôle d'un compte tiers sans l'autorisation de son détenteur. Aucune connaissance informatique n'est nécessaire, un RIB suffit. Une broutille aux yeux du Crédit Lyonnais.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

84 opinions
  • Richard47
    Richard47     

    bonsoir,

    juste une petite remarque, car j'ai utilisé cette technique dans les années 1980, qu'on appelle l'obligation cautionnée qui était peu connue comme vous allez le comprendre, lorsque j'ai emprunté au travers de ma société familiale environ 10 millions de francs pour d'une société industrielle; je ne voulais pas que mes héritiers et mon épouse, s'il devait m'arriver quelque chose de grave avant le remboursement du prêt, aient à en souffrir au titre du bénéfice exceptionnel que ferait la société emprunteuse du fait que la créance de la banque restant à courir serait remboursée par la ou les cautions; aussi, j'ai également fait inscrire dans le contrat de prêt et le contrat d'assurance que s'il devait y avoir versement au bénéficiaire (mon épouse et mes enfants) du capital par l'assurance, il fallait obligatoirement que la banque actionne le bénéficiaire, de sorte que le capital vienne rembourser ce qui reste dû de l'emprunt, mais du même coup le bénéficiaire devient créancier de la société emprunteuse à hauteur de la créance bancaire soldée; sans cette technique, le capital versé par l'assurance créerait un bénéfice exceptionnel sur lequel les héritiers devraient payer des impôts (donc attention à la trésorerie de la PMI souvent incapable de faire face à cette dépense) mais de plus la valeur de la société sera automatiquement augmentée donc droits de succession à payer; voilà pourquoi ne le fisc n'aimait pas que cette technique s'ébruite de trop....Donc, si le fisc vous réclame des droits de succession relatifs à l'augmentation de vos avoirs par le jeu du capital remboursé par l'assurance, vous n'aurez pas d'autre moyen que d'engager la responsabilité du LCL en appelant à la cause, l'assureur, et le fisc.

  • Richard47
    Richard47     

    oui,

    j'ai pire, voilà pourquoi je l'ai assigné au TI en référé, puis au fond; le problème est que la "Grande" Direction met en place des personnes qui n'ont aucune ou pratiquement pas de formation juridique; mon exemple est flagrant en ce sens qu'un jour j'ai eu la chance d'avoir au fil le Directrice générale d'une agence centrale du LCL d'une ville moyenne (car elle n'a jamais voulu me rencontrer même lorsque je me rendais à son agence centrale) a qui j'ai demandé au bout d'un moment de me prendre rendez-vous avec son service juridique si elle ne maîtrisait le droit contractuel qui englobe le droit bancaire; surprise elle m'a répondu qu'elle a une maîtrise d'informatique et si je veux lui poser des questions d'informatique pas de problème; je lui ai simplement répondu que tout chef d'entreprise (en effet elle sous ses ordre le fonctionnement non pas d'une simple agence de banlieue mais une agence centrale d'une ville moyenne)a un minimum de connaissance en droit des affaires et notamment des obligations résultant d'une convention ou contrat....voilà

  • philopsi
    philopsi     

    Une histoire incroyable:
    Le LCL (ex-Crédit Lyonnais) refuse d'appliquer
    les clauses de ses propres contrats...

    Après les plaintes en 1996 du Ministre des finances contre le maquillage des comptes du Crédit Lyonnais, après les milliards d'Euros perdus en placements douteux et renfloués par l' État (c'est à dire vous et moi), après s'être ridiculisée dans son procès contre Bernard Tapie, Le LCL a désormais décidé de ne plus honorer sa signature, comptant peut-être se refaire un santé en escroquant ses petits clients.
    N'oublions pas non plus que, pour la première fois, la Commission nationale de l'informatique et des libertés a eu recours aux pouvoirs de sanction dont elle dispose depuis 2004, à l'encontre des entreprises ou autre entité violant la loi informatique et libertés. Le 28 juin 2006, elle a prononcé une amende de 45.000 euros contre Le Crédit Lyonnais ( LCL) pour sanctionner une «entrave à l'action de la Commission» et l'«inscription abusive» de plusieurs clients dans un fichier central de la Banque de France. Le LCL se fait épingler partout où cela est possible. Le LCL a même été jusqu'à contester une fraude avérée à la carte bancaire (il n'y a pas de petits profits...) par la Cour de cassation en audience publique du mardi 24 mars 2009 et tout ça pour un montant de 780 ?uros! : il n'y a pas de petit profit pour une banque aux abois qui racle les fonds de tiroirs. Même histoire en cassation pour 2500 euros (COUR DE CASSATION Audience publique du 30 avril 2009 ).
    Le LCL essaie de plumer ses petits clients pour se venger de ses déconvenues contre Bernard Tapie. Bonjour l'éthique....!
    Jusque là, les clients d'une banque pensaient avoir une garantie minimum: le respect du droit des contrats et de la signature donnée. Aujourd'hui c'est fini. Clients ordinaires ou privilégiés, méfiez-vous, la parole du LCL n'engage que ceux qui l'écoutent.
    C'est la loi de l'intimidation qui domine et du non respect du droit. Jadis le privilège des organisations mafieuses qu'aujourd'hui certains établissements financiers n'hésitent pas à utiliser sans la moindre pudeur. J'en apporte ici la démonstration.
    Résumons les faits. Un emprunt adossé à un contrat d'assurance-vie. Sur le contrat d'assurance-vie est stipulé qu'en cas de décès du titulaire, il sera affecté au remboursement du prêt.
    En parallèle, sur le contrat de prêt est logiquement stipulé qu'en cas de décès du titulaire du contrat d'assurance vie, le prêt est exigible par anticipation.
    Sans entrer dans de fastidieux détails, tout est écrit noir sur blanc et sans aucune interprétation possible.
    Seulement le hic, car il y a un hic bien entendu, c'est que au LCL il y a plusieurs services dont la règle principale est de ne pas communiquer entre eux. Résultat: le contrat a été liquidé dans la succession du défunt sans tenir compte des dispositions particulières...
    Oups!! Grosse bavure que le LCL refuse d'assumer en noyant le poisson et sans jamais répondre sur le fond.
    Voilà la confiance qu'il faut accorder à cette banque qui ne recule devant rien y compris des pratiques qui seront peut-être assimilées à une escroquerie puisque tout cela va finir devant les tribunaux.
    Je m'attends à toutes les pressions imaginables y compris à l'interdiction bancaire puisque je vais refuser de payer les mensualités d'un prêt qui devrait être soldé par le contrat d'assurance-vie.
    Mais cette fois l'intimidation de type mafieuse n'aboutira pas car ma détermination ne faiblira pas devant ces pratiques honteuses.
    Alors avant d'ouvrir un compte au LCL, réfléchissez y à deux fois (au moins) et sachez que votre signature n'engage que vous et vous seul. Car le LCL se contrefout de la sienne.
    Pour ceux que cela intéresse, je tiens à leur disposition toutes les pièces de ce dossier ubuesque et scandaleux.

  • philopsi
    philopsi     

    Le LCL (ex-Crédit Lyonnais) refuse d'appliquer
    les clauses de ses propres contrats...

    Après les plaintes en 1996 du Ministre des finances contre le maquillage des comptes du Crédit Lyonnais, après les milliards d'Euros perdus en placements douteux et renfloués par l' État (c'est à dire vous et moi), après s'être ridiculisée dans son procès contre Bernard Tapie, Le LCL a désormais décidé de ne plus honorer sa signature, comptant peut-être se refaire un santé en escroquant ses petits clients.
    N'oublions pas non plus que, pour la première fois, la Commission nationale de l'informatique et des libertés a eu recours aux pouvoirs de sanction dont elle dispose depuis 2004, à l'encontre des entreprises ou autre entité violant la loi informatique et libertés. Le 28 juin 2006, elle a prononcé une amende de 45.000 euros contre Le Crédit Lyonnais ( LCL) pour sanctionner une «entrave à l'action de la Commission» et l'«inscription abusive» de plusieurs clients dans un fichier central de la Banque de France. Le LCL se fait épingler partout où cela est possible. Le LCL a même été jusqu'à contester une fraude avérée à la carte bancaire (il n'y a pas de petits profits...) par la Cour de cassation en audience publique du mardi 24 mars 2009 et tout ça pour un montant de 780 ?uros! : il n'y a pas de petit profit pour une banque aux abois qui racle les fonds de tiroirs. Même histoire en cassation pour 2500 euros (COUR DE CASSATION Audience publique du 30 avril 2009 ).
    Le LCL essaie de plumer ses petits clients pour se venger de ses déconvenues contre Bernard Tapie. Bonjour l'éthique....!
    Jusque là, les clients d'une banque pensaient avoir une garantie minimum: le respect du droit des contrats et de la signature donnée. Aujourd'hui c'est fini. Clients ordinaires ou privilégiés, méfiez-vous, la parole du LCL n'engage que ceux qui l'écoutent.
    C'est la loi de l'intimidation qui domine et du non respect du droit. Jadis le privilège des organisations mafieuses qu'aujourd'hui certains établissements financiers n'hésitent pas à utiliser sans la moindre pudeur. J'en apporte ici la démonstration.
    Résumons les faits. Un emprunt adossé à un contrat d'assurance-vie. Sur le contrat d'assurance-vie est stipulé qu'en cas de décès du titulaire, il sera affecté au remboursement du prêt.
    En parallèle, sur le contrat de prêt est logiquement stipulé qu'en cas de décès du titulaire du contrat d'assurance vie, le prêt est exigible par anticipation.
    Sans entrer dans de fastidieux détails, tout est écrit noir sur blanc et sans aucune interprétation possible.
    Seulement le hic, car il y a un hic bien entendu, c'est que au LCL il y a plusieurs services dont la règle principale est de ne pas communiquer entre eux. Résultat: le contrat a été liquidé dans la succession du défunt sans tenir compte des dispositions particulières...
    Oups!! Grosse bavure que le LCL refuse d'assumer en noyant le poisson et sans jamais répondre sur le fond.
    Voilà la confiance qu'il faut accorder à cette banque qui ne recule devant rien y compris des pratiques qui seront peut-être assimilées à une escroquerie puisque tout cela va finir devant les tribunaux.
    Je m'attends à toutes les pressions imaginables y compris à l'interdiction bancaire puisque je vais refuser de payer les mensualités d'un prêt qui devrait être soldé par le contrat d'assurance-vie.
    Mais cette fois l'intimidation de type mafieuse n'aboutira pas car ma détermination ne faiblira pas devant ces pratiques honteuses.
    Alors avant d'ouvrir un compte au LCL, réfléchissez y à deux fois (au moins) et sachez que votre signature n'engage que vous et vous seul. Car le LCL se contrefout de la sienne.
    Pour ceux que cela intéresse, je tiens à leur disposition toutes les pièces de ce dossier ubuesque et scandaleux.

  • blanchettelcl
    blanchettelcl     

    souscription d'un pret etudiant LCL MONTPELLIER(lieu d'etude du 15/9/2009 au 15/6/2010)
    signature du prêt etudiant de 20 000 euros le 2 septembre 2009 père et fils concerné au LCL MULHOUSE(domicile)
    Enfin reçu sa carte bancaire et son carnet de cheque le 13 octobre 2009 mais prêt toujours bloqué POURQUOI ?
    tous les papiers en leur possession et texte caution...
    les problèmes occasionnés : retard dans le paiement du loyer car chequier non reçu et risque de devoir payer par chèque l'ecole(sup de co Montpellier) et se voir pénaliser de 5% de réduction sur l'année 2009/2010
    D'autre part en ligne le LCL n'a même pas d'e-mail pour les contacter et par téléphone au 0820823001 ils n'aident en rien = publicité mensongère et veulent nous berner.
    Que faire ?
    pour faire un prêt dans une autre banque c'est trop tard car le paiement doit se faire la 2eme quinzaine d'octobre
    Et les frais pour deplaffonnement de carte
    aidez nous s'il plait
    merci
    les parents d'un étudiant
    0389653104

  • élo54
    élo54     

    moi j'n epeux plus du lcl en tout cas de ma "conseillère" j'ai ouvert un compte joint avec mon amie pour nous faciliter la tache au niveau des dépenses communes, voila que madame nous dit qu'il vaut mieux attendre de nous remettre a zéro, de plus elle nous a fait faire 4 crédits 1 a moi et 2 a mon amie. là elle m'a bloqié ma carte cae j'etai a découvert, mais j'ai recu ma paye ce matin et surprise, ma carte est toujours bloqué! avec le lcl plus.. plus.. un ptit peu plus dans- la- merde !

  • GACHI
    GACHI     

    EN EFFET LE LCL VA MAL; ses conseillers font ce qu'ils peuvent ils n'ont aucunes aides ni formation et encore moins de reconaissance de la part de leur hiérarchie, en tant qu'ancien cadre je connais bien leur problème. ils sont sans cesse sous pression tout en ayant pour la plus part aucune connaissances financières, les clients sont dépités
    A quand la revente par CREDIT AGRICOLE ??

  • virginie972
    virginie972     

    bonjour a toute a tous je suis acttuellement a la banque postal et je voudrais changé de banque . pouvez vous me dire quels banque le mieux ? merci

  • mello dominique
    mello dominique     

    salut

    bienvenue au club :(
    as tu eu des nouvelles concernant un organisme pouvant t'aider ?
    si oui , lequel ?
    je te remercie
    cordialement
    mello.d

  • Bernard LE
    Bernard LE     

    C'est sans doute pareil partout. Dans mon cas la Societe Generale m'a fait prendre un "fonds garanti" du gentil nom de SOGECRISTAL 5 garanti AV FR0010262469 contrat SEQUOIA. Planté. Collé. Pour 8 ans. J'aurais mieux fait de me casser une jambe ce jour là. Bon courage à tous.

Lire la suite des opinions (84)

Votre réponse
Postez un commentaire