En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

La Sacem et YouTube trouvent un accord sur les droits d’auteur

Mis à jour le
La Sacem et YouTube trouvent un accord sur les droits d’auteur
 

La société de gestion de droits et le site de vidéos ont signé un accord permettant de rémunérer les auteurs, compositeurs et interprètes. Il y a deux ans, la Sacem signait avec Dailymotion.

Inscrivez-vous à la Newsletter Actualités

Newsletter Actualités

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • Underpressure
    Underpressure     

    SIMULATION DE LA PROPOSITION TARIFAIRE
    D’ici le 31 décembre 2017, j’aurais publié plus de 15000 publications sur Google et plus de 5000 publications sur YouTube, pour la simulation, je vais considérer que j’aurais fin de l’année 15000 publications sur Google et 5000 publications sur YouTube.
    1 publication sur Google me rapporterait 2 euros par an et donc les 15000 publications me rapporteraient en janvier 2018, 30000 euros.
    donc les 5000 publications me rapporteraient en janvier 2018, 5000 euros.
    Donc Si Google et YouTube acceptaient ma Proposition tarifaire, la somme de 35000 euros serait virée sur mon Compte Chèque Dépôt en janvier 2018.
    Charge annuelle de rédaction.
    - 100 articles par an
    - 100 publications par an et par article, soient 10000 publications sur Google,
    - 40 publications par an et par article, soient 4000 publications sur YouTube.
    10000 X 2 + 4000 = 24000 euros par an
    Janvier 2018 : 35000 euros,
    Janvier 2019 : 35000 + 24000 = 59000 euros.
    Janvier 2020 : 35000 + (24000)X2 = 83000 euros,
    Janvier 20-n : 35000 + (24000)X(n – 1) euros.
    Dans 10 ans je toucherais 35000 +24000X(10 - 1) = 251000 euros (J’aurais 70 ans)
    Dans 20 ans je toucherais 35000 + 24000X(20 - 1) = 491000 euros (J’aurais 80 ans)
    Les droits d’auteur à mon âge de 80 ans seront de 491000 euros et je serais réellement à la Retraite, à mon décès mes Droits d’Auteur seront versés à ma fille OPHELIE MOCCHETTI et mon fils DAVID MOCCHETTI à raison de 50% chacun. MERCI PAPA.

    Alain Mocchetti
    Ingénieur en Construction Mécanique & en Automatismes
    Diplômé Bac + 5 (1985)
    UFR Sciences de Metz
    alainmocchetti@sfr.fr
    alainmocchetti@gmail.com
    @AlainMocchetti
    Domicile : 23, rue de la Libération
    Pont l’abbé
    50360 PICAUVILLE

  • Underpressure
    Underpressure     

    PROCEDURE DE FONCTIONNEMENT AVEC GOOGLE ET YOUTUBE - PROPOSITION TARIFAIRE - RELANCE
    Le présent pavé de texte s'adresse au premier chef à GOOGLE et à YOUTUBE et est une proposition tarifaire à l'égard de ces 2 ENTITES. Depuis septembre 2015, je rédige hebdomadairement 1 à 2 pavés de texte à caractère courant et scientifique de plus de 2000 caractères (Supercalculateurs Exaflopiques, Zettaflopiques et Yottaflopiques) que je publie sur le mur Facebook de David MOCCHETTI mon fils qui est autiste et hyperactif en vue de mettre à la disposition du Public le Journal Facebook de David qui est gratuit. Je publie chacun des pavés de texte sous 20 vidéos YouTube ayant pour sujet le même que le pavé de texte. Dès que les Ingénieurs de Google valideront le pavé de texte en le jugeant satisfaisant et crédible, ils le metteront en ligne sur GOOGLE le Moteur de Recherche. Une telle Publication est dite Spontanée. A partir de ce moment là, je m’autorise à publier directement sur GOOGLE le pavé de texte en question sous des vidéos (Dailymotion, Vimeo, YouTube pauvres en commentaires, Zebroid, Journal du Net,……), dans ce cas précis la Publication est dite Directe. Il existe un dernier cas de figure, qui est la Publication Indirecte, quand on publie sous une des 20 vidéos YouTube dont une ou plusieurs sont déjà en ligne sur GOOGLE, La Publication est dite Indirecte. Pour rappel, il existe 3 types de publications sur GOOGLE :
    - La Publication Spontanée,
    - La Publication Directe,
    - La Publication Indirecte.
    But des Publications sur YouTube et Google :
    - Donner une Valeur Ajoutée à la vidéo qui sera plus souvent visionnée par les Internautes,
    - Donner du consistant aux sites Web figurant dans le Moteur de Recherche de GOOGLE (YouTube, Dailymotion, Vimeo, JDN,……..)
    Proposition tarifaire :
    - 1 euro par an par Publication sur YouTube qui seraient versés début de l’année qui suit par YouTube à ma personne,
    - 2 euros par an par Publication sur Google qu’elle soit Spontanée, Directe ou Indirecte qui seraient versés début de l’année qui suit par Google à ma personne. (Publications entre 2000 et 5000 caractères, la limite imposée par YouTube).
    Voilà ma Procédure de fonctionnement par rapport à YouTube et par rapport à Google.

    Alain Mocchetti
    Ingénieur en Construction Mécanique & en Automatismes
    Diplômé Bac + 5 Universitaire (1985)
    UFR Sciences de Metz
    alainmocchetti@sfr.fr
    alainmocchetti@gmail.com
    @AlainMocchetti
    Domicile : 23, rue de la Libération
    Pont l’Abbé
    50360 PICAUVILLE

  • Yako1605
    Yako1605     

    Et après, on nous dira que la Sacem ne cherche pas à manger à tous les rateliers !!!!!!

  • HIPee
    HIPee     

    YouTube a longtemps été (est toujours?) déficitaire, même depuis le rachat par Google qui n'a jamais vraiment su comment en faire une machine à cash (les besoins en serveurs et bande passante sont titanesques), si maintenant ils doivent reverser une partie des revenus publicitaires ils sont pas là de faire du bénéf ^^ Comme quoi le modèle du tout gratuit a ses limites, même pour le géantsde la publicité en ligne qu'est Google.

  • bipdan2
    bipdan2     

    La sacem absorbe 70% de ce qu'elle touche, en "frais de fonctionnement".

    La cours des comptes l'a épinglées sur sa gestion très opaque bourrées d'intermédiaire et sur de nombreux abus concernant les rémunération et les défraiements.

    En ce qui concerne les producteurs, ils ne faut pas mettre tt le monde à la meme enseigne, les majors sont bien un fléau, mais il y a aussi (souvent a un niveau plus local) des petites boites de prod qui sont réllement un appui aux artistes.

    Donc ce que j'apprécierais, c'est que le rapport désastreux sur la gestion des droits, ne reste pas sans suite, et qu'on offre aux artistes et aux site comme youtube la possibilité de contracter directement et sans intermédiaire.

  • frafaeaef
    frafaeaef     

    Lol je ne savais meme pas qu'il y avait de la publicité sur youtube, elle est bloqué par addblock xD

  • tyranausor
    tyranausor     

    On est taxé partout!

    Que la SACEM taxe Youtube ou Daylimotion et que ça n'est pas de répercutions négative sur le visionnage des vidéos en ligne, c'est mieux que de faire payer un abonnement en plus pour profiter des vidéos en ligne sur ces sites. Et si ça rénumère plus intelligemment les ayants droit, c'est une pas si mauvaise idée que n'ont, malheureusement, pas tous les sites de vidéos en ligne.

  • otodid`kt
    otodid`kt     

    - intelligent
    - lucratif
    - bénéfique
    pour les auteurs-compositeurs qui sont les véritables créateurs de culture.

    La question qui se pose est de savoir si un artiste peut dorénavant se passer de producteur grâce à ce système.

Votre réponse
Postez un commentaire