En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Kodak en faillite veut assurer son service clients

Mis à jour le
Kodak en faillite veut assurer son service clients
 

L'ex-fleuron de la photographie se place sous le régime du chapter 11 pour organiser sa restructuration aux Etats-Unis. Les filiales à l'étranger, dont celle en France, ne sont pas concernées.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • 01net Hélène Puel
    01net Hélène Puel     

    Bonjour

    Il s'agissait en fait du premier appareil fonctionnant sans pellicule argentique.Les photos étaient enregistrées sur des cassettes qui pouvaient être lues sur un téléviseur. Au sens propre du terme, à savoir numérisation du signal, vous avez raison.

  • Pierro879
    Pierro879     

    Kidak a inventé le premier appareil photo numérique en 1975 ?

    Pourriez vous préciser votre article en indiquant le modèle concerné ?

    A ma connaissance, le premier appareil photo véritablement numérique est le Fuji DS1-P sorti en 1988 et le Mavica de Sony, basé sur une technologie analogique magnétique sorti en 1981. Avant, il n'y a jamais rien eu de numérique dans l'imagerie photographique, ne serait ce que parce qu'aucun ordinateur n'était capable d'afficher des photographies de manière satisfaisante.

  • moaltohp
    moaltohp     

    Ces sociétés touchées de plein fouet par l'abandon de l'argentique ont eu la décence de ne pas se comporter comme des briguants et ont assumées cette évolution ... Il s'agit d'un exemple à méditer par tous ces gens qui pillent la population avec des systemes de taxes abusivent et utilisent l'argent du contribuable au profit de castres par le biais de sociétés du type hadopi .... HONTE à tout ceux qui y sont impliquez et en profitent .

    Il y a bon nombre de salariés de ces boutiques et entreprises concernées par ces mutations vers le numérique et qui se retrouvent à la rue .... sans qu'aucun de nos dirigeants ne se soient souciés de leur sort ... il est de fait que les aides ne sont que pour les copains afin de préserver leurs privilèges. Un changement dans les mentalités est plus que necessaire.

Votre réponse
Postez un commentaire