En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Jamendo rattrapé par les droits voisins
 

Les clients professionnels de Jamendo Pro doivent s'acquitter de droits de diffusion. Le site va devoir mettre en place un mécanisme de collecte.

Newsletter Actualités

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

27 opinions
  • deadend
    deadend     

    Se faire du fric sur le dos des artistes qui sont en licence non commercial ? 8) Méprisable. J'ai horreur des simulacres, j'ai trouvé une pétition avec des info intéressantes sur les dérives de jamendo http://jamendouille.free.fr/

  • ozramna
    ozramna     

    Dommage que le modele de Jamendo ne soit pas verrouillé au niveau des droits depuis le début. Outre ce probleme des droits voisins et de la SPRE, il y aura probablement d'autres soucis à l'avenir(je pense a la réciprocité des sociétés d'auteurs entre elles,les statuts d'adhesion des auteurs compositeurs a la SACEM qui sont bien specifiques et verouillés... et j'en passe)... La morale: ne jamais vendre ce qui ne vous appartient pas en totalité ! a suivre !

  • psychonada
    psychonada     

    Contrairement à ce que je lis dans les commentaires indignés, Jamendo n'est pas victime d'une attaque des majors.
    Les droits voisins ont été créés dans les années 80. Ce n'est pas une nouveauté, et les juristes de Jamendo auraient pu s'en préoccuper avant de lancer leur programme "pro".
    En revanche, Jamendo se comporte encore plus mal que les majors vis à vis de ses propres clients et vis à vis des artistes.

    La musique libre, c'est une éthique du partage. Rien à voir avec Jamendo dont le seul souci est le profit. Il ne faut pas se tromper de combat.

  • psychonada
    psychonada     

    Les sources se trouvent notamment sur le site de Jamendo.
    Par exemple, à l'occasion de la fête de la musique 2009, Jamendo a lancé une campagne de promo où la musique était vendue comme "libre de droits", ce qui est mensonger. La musique libre diffusée sous licences ouvertes n'est pas libre de droits, surtout lorsque la licence contient une clause "non commercial".

    http://www.jamendo.com/fr/forums/discussion/25752/3/pourquoi-faire-croire-que-des-morceaux-sont-a-la-vente-alors-que-les-artistes-ne-le-veulent-pas-/#Item_19

    Les discussions sur le forum de Jamendo montrent que Jamendo met en vente des morceaux sans l'accord des auteurs. Et le programme "Jamendo Pro" présenté comme une alternative à la SACEM s'appuie sur un catalogue où figurent des artistes adhérents de la SACEM. Les clients de "Jamendo Pro" risquent donc d'avoir de mauvaises surprises.
    Mais les business men qui dirigent de Jamendo semblent se moquer éperdumment des droits des artistes et de leurs propres clients. On voit bien que ce "modèle économique" n'a rien à envier à celui des majors et que Jamendo n'a décidément plus rien à voir avec le "libre", quoique faisant sa promo en tant qu'acteur historique du "libre".

  • Aisyk
    Aisyk     

    À la source : http://www.jamendo.com/fr/forums/discussion/25752/1/pourquoi-faire-croire-que-des-morceaux-sont-a-la-vente-alors-que-les-artistes-ne-le-veulent-pas-/?p=forum&forum_page=comments&domain=fr

    http://www.jamendo.com/fr/forums/discussion/25810/non-a-jamendo-qui-nest-plus-libre/#Item_0

    http://www.jamendo.com/fr/forums/discussion/24830/combien-de-copyrighted-pieces-sont-possibles/#Item_24

    http://www.jamendo.com/fr/forums/discussion/24356/question-a-propos-des-licences-commerciales/#Item_13

    Et pour bien comprendre le fait qu'ils en ont rien à foutre du "droit des auteurs", ce texte datant de près de 3 ans maintenant qui dénonçait déjà les dérives que l'on constate aujourd'hui :
    http://www.culturelibre.net/spip.php?article354

  • eisse
    eisse     

    Dogmazic, soit l'asso Musique Libre !, b'a aucune vocation a faire la police ni meme de représenter les artistes du libre. elle n'en pas la légitimité
    Par contre elle convie tous les artistes a se coordonner pour créer une structure de défense contre les pratiques dont celle de Jamendo n'en sont que les prémisses.
    Didier
    Musique Libre !
    Une asso avec quelques bénévoles !

  • passage587469555
    passage587469555     

    Ben oui c'est vrai quoi ! tous ces logiciels gratuits c'est du "manque à gagner" pour ce pauvre M........ qui risque de ne plus pouvoir créer

  • KiWi25
    KiWi25     

    Carrément, le pauvre petit Microsoft soufre de la concurence déloyale de systèmes d'exploitations gratuits.
    Donc je propose une taxe sur tous les systèmes linux, même les gratuits (SURTOUT les gratuits) dont 90% iraient dans les poches de M$ et 10% dans une cause humanitaire pour se donner bon genre.
    Et taxons également GIMP qui fafit de la concurrence déloyale à Photoshop, et puis Firefox qui empêche Internet Explorer de conquérir le monde. Quant à Open Office qui vole Microsoft Office 2007, c'est clair et net.
    D'où ma proposition: interdisons la gratuité de Open Office, et puisque personne ne réclame de salaire, vendons le au prix de M$ office afin de compenser les pertes produites pour M$ par le modèle libre.

    On touche le fond là, et c'est carrément pas en accord avec la volonté d'HADOPI d'agrandir l'offre de musique légale et gratuite (ou peu chère). Tirons nous une balle dans le bied, ça nous fera oublier qu'il pleut dehors...

  • df7842
    df7842     

    Une nouvelle race est né tout comme dogmazic qui se prépare à faire "la police" ou l'on veut imposer sa loi et faire disparaître les petites plateformes qui diffuse du libre.Hadopi fait peur mais pas pour les raisons que l'on croit.On se laissera pas faire soit il y aura des accords soit se sera la guerre.

  • sfdbFGB54584584
    sfdbFGB54584584     

    "Jamendo est « en pleine illégalité sur les droits voisins. Ils vendent des droits qu'ils n'ont pas. »". Rien que cette phrase, montre l'absurdité et l'incompétence des majors. Ces derniers sont totalement ridicules et non crédibles. Ils feraient bien de se la fermer tout comme la Sacem d'ailleurs qui n'ont rien a y avoir là-dedans.

    Bientôt ils vont s'attaquer à Deezer ou à MusicMe pour contrefaçon et infraction aux droits d'auteurs et droits voisins. Si si je vous assure, ils vont trouver qu'ils "perdent" un tout petit centime dans l'affaire. Vous vous rendez compte c'est grave ! Les pauvres petits !!

Lire la suite des opinions (27)

Votre réponse
Postez un commentaire