En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Hadopi : plus de 18 millions d'infractions au téléchargement relevées

Mis à jour le
Hadopi : plus de 18 millions d'infractions au téléchargement relevées
 

En neuf mois, les ayants droit ont relevé près de 18,3 millions d'infractions au droit d'auteur sur le peer to peer. La Hadopi a envoyé 5 000 avertissements par jour, soit deux fois moins que son objectif initial.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • DjebsRider
    DjebsRider     

    cette loi est ridicule,cette une atteinte a la liberté,car on relève les ip de ceux qui télécharge et on les donnes a la hadopi,en théorie cela ne s'appelle pas une ''atteinte à la liberté''?

  • la logique de l'hadopi
    la logique de l'hadopi     

    18 millions d'ip relever et 10 kekos avoir reçus la fameuse lettre recommander pour coupure d'internet?
    ils sont a font nos inspecteurs d'hadopi ,ahhhh j'oubliais ses des gens de plus de 50 ans qui fonctionne hadopi ah ok !!
    rappellez vous !!!!

  • kinomo
    kinomo     

    "Elle constate que les cas de récidive justifiant de passer à la troisième étape sont rares"
    Si elle constate ça, c'est que les gens, après avoir eu 1 premier avertissement voire un 2ème vont chercher d'autres solutions pour télécharger. Et elle ne manque pas : direct download, enregistrement de streaming, VPN, cryptage,...

    Bref encore une fois cela ne sert à rien de sévir. Les méthodes pour contourner un obstacle ont toujours un temps d'avance.
    Vaut mieux utiliser la carotte que le bâton pour inciter les gens à changer.

  • Polll_73
    Polll_73     

    Un million d'IP différentes, ça fait 1/65ème (2% à la louche) de la population. On nous avait "vendu" Hadopi parce que 25 à 33% des gens téléchargeaient régulièrement de façon illégale (et n'achetaient pas ensuite ce qu'ils avaient pu "tester"). On nous aurait menti ? Comme d'hab.

Votre réponse
Postez un commentaire