En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

' Français et Russes vont mieux coopérer contre la cybercriminalité '

' Français et Russes vont mieux coopérer contre la cybercriminalité '
 

Christian Aghroum, chef de l'OCLCTIC, revient sur la rencontre entre policiers, entreprises et gendarmes français et russes, la semaine dernière à Moscou.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Sarah FIROUD
    Sarah FIROUD     

    Je trouve qu’ en France on ne rend pas assez hommage aux policiers de façon générale.
    Et certains services dont l’ OCLCTIC sont totalement méconnues du grand public et des entreprises.
    L’ OCLCTIC, je ne connaissais pas jusqu’au 21 Mai de cette année. Date à laquelle j’ ai été dirigée vers eux pour déposer plainte.
    J’ai subi intrusion informatique, modifications des données, vols de documents, vols de base de données, plagiat etc tc. Grâce à l’ OCLCTIC, qui a fait un travail tout simplement formidable, je suis encore vivante et mon entreprise aussi. 20 policiers ont été nécessaires pour appréhender ces personnes et les mettre en garde à vue….Ces actes malveillants
    m’ ont amenées facilement à 2 années en arrière. Je vais rattraper ce retard, mais si
    l’ OCLCTIC n’ était pas là….je ne serai même plus là, pour témoigner de leur efficacité. Maintenant le dossier est entre les mains du juge. Si ce dernier est aussi efficace que les policiers de l’ OCLCTIC, ce dont je ne doute pas, leur travail n’ aura pas été vain et justice sera rendue.

  • alain stevens
    alain stevens     

    Il semble difficile d'imposer des règles de contrôle dans des cybercafés. C'est sans compter sur les nombreux cafés qui proposent également des sessions gratuites, et les point d'accès sans aucune protection.

    Pourtant, beaucoup d'actes malveillants sont commis depuis ces lieux publics, sans beaucoup d'espoir d'identifier les véritables responsables.

Votre réponse
Postez un commentaire