En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Fini le travail payé, place au travail payant !

Fini le travail payé, place au travail payant !
 

Certains éditeurs de logiciels ont trouvé un filon en or pour réduire leurs dépenses : faire tester leurs logiciels par une communauté d'utilisateurs et... leur vendre ensuite ces mêmes logiciels.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • imbolcus
    imbolcus     

    Cela avait beau etre un logiciel gratuit, myhtpc n'etait pas libre pour autant... donc ceux qui ont choisi de jouer gratuitemnt et connement les beta testeurs n'ont qu'a s'en prendre a eux meme.

    La grosse difference entre ce foutage de gueule generalise et les logiciels libres est justement que ce genre d'attitude est impossible car le travail sous licence libre RESTE libre.

    Merci de ne pas tout confondre et ne pas essayer betement de mettre le doigt sur des problemes qui n'existent pas.

  • cirotix
    cirotix     

    En effet, c'est lamentable que le redacteur en chef adjoint de l'Ordinateur Individuel confonde logiciel libre et freeware. Le logiciel dont on parle n'a jamais été un logiciel libre mais un simple gratuiciel donc je ne vois pas où est le probleme. Que je sache les betas testeurs n'ont pas été forcés et contraints de tester le logiciel.
    A mon avis, l'extremement competent Redacteur en Chef Adjoint de l'Ordinateur Individuel devrait se renseigner un peu sur ce qu'est le logiciel libre avant de commetre de tels articles.
    Quand a comparer la communauté du logiciel libre avec Woodstock, laisser moi rire.

  • Tewetewe
    Tewetewe     

    J'en ai peur... Mais c'est bien, tu ferais une bonne vigie. Un peu nerveuse, mais bon.

  • DAM_
    DAM_     

    C'est moi ou on a encore confondu logiciels libres et logiciels gratuits là ?
    En l'occurence un logiciel libre sous GPL reste sous GPL (tout code dérivé d'un code sous licence GPL doit être sous GPL ou compatible) c'est l'interet ... la pérénité.
    Seul le propriétaire du code (quand on le retrouve, par exemple pour Linux c'est impossible des contributeurs ont disparus) peut changer la licence ou il faut réécrire completement le code qui le concerne. mais les versions sortie sous GPL reste encore sous GPL et c'est souvent à ce moment que ça "fork" (naissance d'un nouveau projet à partir de la version GPL faite par des developpeurs en colere la plupart du temps)

Votre réponse
Postez un commentaire