En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Eric Besson ne veut pas que WikiLeaks soit hébergé en France

Mis à jour le
Eric Besson ne veut pas que WikiLeaks soit hébergé en France
 

EN BREF. Le site qui agite le paysage diplomatique et médiatique depuis la publication de 250 000 câbles américains, WikiLeaks, prend partiellement ses quartiers en France?

Newsletter Actualités

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

28 opinions
  • kambujin
    kambujin     

    La bonne adresse http://213.251.145.96/ Je viens de vérifier. Elle est localisée à Roubaix.

  • coconuts23
    coconuts23     

    on le sait tous yaura tjs un hebergeur qui acceptera de le prendre , il devras peut etre en changer toute les 2semaines , mais il ne fermera jamais , en suede , apres la france , moi je lui aurai conseiller , d'aller mettre son site , a taiwan , ou pourquoi pas , au bahamas , d'ailleur ce sont juste des copies vers des hebergeurs , faut pas oublier que c'est un hackeur le responsable de ce site , la prochaine idee d'illuminer qui le prendra , ca sera de zipper , tout sont site et de l'envoyer sur bitorrent , faudrais d'ailleur lui donner l'idee , =) ca verra peut etre le jour

    moi ca me fait bien marrer

  • dfgdfdfbbvd
    dfgdfdfbbvd     

    "Pour Eric Besson, « on ne peut héberger des sites Internet qualifiés de criminels et rejetés par d'autres Etats en raison d'atteintes qu'ils portent à leurs droits fondamentaux »."

    Cela ne donne que plus de crédibilité aux informations de Wikileaks, surtout si l'on considère que comme le disait Bush, il y a l'axe du mal et forcément du bien avec les USA.

    Au fait où sont les armes de destruction massive en Irak ?

    C'est quand même fort qu'un ministre Français fasse référence aux lois de l'axe du bien, pour dire qu'on ne doit pas héberger un site en France...

    Au juste comme la France n'a pas participé à la 2 ème guerre d'Irak, faut il en conclure, que comme au USA, "ceux qui ne sont pas avec nous sont contre nous", la France fait parti de l'axe du mal ?

    Encore un Ministre qui est un sérieux concurrent pour prendre la place de Mme. Albanel avec sont Firewall Open Office...

  • c@ssoulet
    c@ssoulet     

    Que besson n'ait aucun courage et s'aplatisse comme une carpette devant le premier qui parle fort, on le savait déjà.

    Il y a une différence entre courage et grande gueule. On a un gouvernement qui a beaucoup de bec mais pas grand chose de plus.

  • Exagone
    Exagone     

    Au pire il finira a hébergé son site chez lui ...

  • KRIS00
    KRIS00     

    Eric Besson, ministre de l'economie numérique... rien que çà c'est à mourir de rire. J'adore la façon dont les puissants ont la manière de se refourguer des ministères spécialisés dans des domaines où ils n'y connaissent rien.
    Au passage, depuis quand un ministre décide qu'un site doit être interdit ? Ce genre de raccourci Monsieur Besson, çà s'appelle la dictature. On peut donc saluer l'initiative très pro d'OVH qui fait appel au juge.

  • uhuh@stick.com
    uhuh@stick.com     

    C'est vraiment très amusant de voir à quelle vitesse les "puissants" se débarrassent du droit ou encore de la liberté d'expression, dès que leurs petits arrangements sont en cause...

    Rendez-vous compte : il ne faudrait quand même pas que les citoyens puissent surveiller les combines et turpitudes des "responsables" qu'ils délèguent aux commandes !! Et puis quoi encore ? Une Cour des Comptes, la séparation des pouvoirs, l'indépendance de la justice, des médias libres, la neutralité des technologies ? Et pourquoi pas un état de droit tant que vous y êtes !?!?!

  • uhuh@stick.com
    uhuh@stick.com     

    C'est vraiment très amusant de voir à quelle vitesse les "puissants" se débarrassent du droit ou encore de la liberté d'expression, dès que leurs petits arrangements sont en cause...

    Rendez-vous compte : il ne faudrait quand même pas que les citoyens puissent surveiller les combines et turpitudes des "responsables" qu'ils délèguent aux commandes !! Et puis quoi encore ? Une Cour des Comptes, la séparation des pouvoirs, l'indépendance de la justice, des médias libres, la neutralité des technologies ? Et pourquoi pas un état de droit tant que vous y êtes !?!?!

  • Gronico
    Gronico     

    Oui, OVH vient de le confirmer sur les listes de diffusion.
    Ils ne prennent pas partit, il affichent leur neutralité et répètent qu'il ne sont pas hébergeur mais prestataire (le site étant sur une machine louée dans leur cloud).
    Donc ils effectuent leur presta technique, comme prévu contractuellement.
    Mais pour mettre fin à la polémique, ils ont (je cite): "décidé de saisir le juge en référé afin qu'il se prononce sur la légalité ou pas de ce site sur le territoirefrançais. Ce n'est pas au monde politique ni à Ovh de demander ou de décider la fermeture ou pas d'un site
    mais à la justice. C'est comme que ça doit marcherdans un pays de droit."

  • chelmi61
    chelmi61     

    France Inter vient de dire qu'OVH faisait appel à la justice pour décider de la légalité de la chose, sachant que ce n'était pas au politiciens de le faire.

Lire la suite des opinions (28)

Votre réponse
Postez un commentaire