En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

DVD pirates : la Fnac se défend mais les retire des rayons

DVD pirates : la Fnac se défend mais les retire des rayons
 

Le distributeur publie une lettre du distributeur du label Wow qui affirme détenir les droits pour la France. Mais les DVD mis en cause ont visiblement été retirés.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

85 opinions
  • route64
    route64     

    Je viens de lire sur un forum que la FNAC "faisait un bénéfice de 15%" sur ces produits. Ben voyons ! ceux qui avaient "la connexion" pour se fournir chez WOW, ce qui n'était pas si difficile que ça, savent que le prix de gros était de 8 ou 9 euros, je pense que, compte tenu des quantités, la FNAC a dû avoir un petit rabais. alors, même à 16 euros à la vente, calculez vous mêmes. Et il n'y a pas que WOW, cherchez bien, on trouve encore des plans plus avantageux!
    La Fnac prétend que son fournisseur lui a assuré que ces DVD étaient légaux, (ce qui ne les a pas empêchés de les retirer des rayons). Le "fournisseur" est en fait une petite société de Meurthe et Moselle, parfaitement inconnue, qui vient de monter un site "de vente" en catastrophe, catalogue pratiquement vide ! Chez les autres, c'est le grand ménage : je suis bien placé pour connaître l'affaire : je suis plus ou moins à l'origine. On n'est qu'au début du feuilleton, les gars ! Allez, une première info : la SACEM possède des preuves d'achat venant de chez d'autres que la FNAC : Les miens venaient de chez un célèbre épicier Breton . Désolé pour "Ian De Witt" le "Magicien" de WOW, il a sans doute un peu trop tiré sur la corde. La suite sera, je l'espère, un grand nettoyage dans la totalité de la grande distribution, les labels plus ou moins exotiques, les compils qui inondent les rayons à Noël, les rétrospectives Marley ou Hendrix de chez Auchan....terminons par une anecdote rigolote dans ce mnde de brutes : savez vous que VIRGIN a débuté en vendant de ces "disques blancs" et que Richard Branson, le boss, avait même appelé son chien "Bootleg" !
    des précisions sur cette drole d'histoire, c'est par là :

  • route64
    route64     

    Je viens de lire sur un forum que la FNAC "faisait un bénéfice de 15%" sur ces produits. Ben voyons ! ceux qui avaient "la connexion" pour se fournir chez WOW, ce qui n'était pas si difficile que ça, savent que le prix de gros était de 8 ou 9 euros, je pense que, compte tenu des quantités, la FNAC a dû avoir un petit rabais. alors, même à 16 euros à la vente, calculez vous mêmes. Et il n'y a pas que WOW, cherchez bien, on trouve encore des plans plus avantageux!
    La Fnac prétend que son fournisseur lui a assuré que ces DVD étaient légaux, (ce qui ne les a pas empêchés de les retirer des rayons). Le "fournisseur" est en fait une petite société de Meurthe et Moselle, parfaitement inconnue, qui vient de monter un site "de vente" en catastrophe, catalogue pratiquement vide ! Chez les autres, c'est le grand ménage : je suis bien placé pour connaître l'affaire : je suis plus ou moins à l'origine. On n'est qu'au début du feuilleton, les gars ! Allez, une première info : la SACEM possède des preuves d'achat venant de chez d'autres que la FNAC : Les miens venaient de chez un célèbre épicier Breton . Désolé pour "Ian De Witt" le "Magicien" de WOW, il a sans doute un peu trop tiré sur la corde. La suite sera, je l'espère, un grand nettoyage dans la totalité de la grande distribution, les labels plus ou moins exotiques, les compils qui inondent les rayons à Noël, les rétrospectives Marley ou Hendrix de chez Auchan....terminons par une anecdote rigolote dans ce mnde de brutes : savez vous que VIRGIN a débuté en vendant de ces "disques blancs" et que Richard Branson, le boss, avait même appelé son chien "Bootleg" !
    des précisions sur cette drole d'histoire, c'est par là :
    http://espacerezo.free.fr/index.php?la-fnac-vendrait-des-dvd-pirates&cos=1

  • consoo
    consoo     

    En fait les différences entre ce cas et les cas de P2P sont nombreuses, les points de comparaisons aussi.

    D'abord ici il s'agit de vente avec dégagement de profits, ce qui classe clairement l'affaire dans la catégorie recèle, cas qui sont extrèmements rares sur les réseaux de P2P et condamnées violement par les communauté de partage (et plus encore par la justice).

    Ensuite mon cher monsieur cette afaire n'aurait peut etre pas eu le retentissement qu'elle a dans une autre conjecture, mais à l'heure ou son PDG se permet de présider une commission aux mesures extrement severes contre les contrevenants....
    D'abord cette commission voulait, et la justice leur a donné raison, que les sites de partages de videos communautaires soient responsables devant la loi de leur contenu (pourtant posté par des utilisateurs). Sans meme parler de la provenance, ces sites doivent donc visualiser les contributions une a une (alors qu'il y en a BEAUCOUP plus que l'ensemble du catalogue de la FNAC), afin de determiner si elles sont legales ou non. Donc dans le cas d'une revente cela me semble la moindre des choses de la part d'une entreprise commerciale, surtout de celle-ci en particulier.

    Ensuite d'apres les conclusions de cette commission les internautes deraient etre prive de connexion pendant un laps de temps X (la fameuse riposte graduée). Il serait souhaitable que la meme sanction touche la FNAC, ca ne serait que justice : interdiction pure et simple de vendre du contenu multimedia durant ce laps de temps X (6 mois pour la premiere sanction me semble-t-il). Bien sur il resterait comme difference que le citoyen qui voit sa connexion a internet coupée doit continuer a payer son abonnement, mais ne soyons pas tatillon...

    Enfin dernier point je tiens a rapeler qu'il n'y pas que du contenu illégal qui transit via les reseaux de P2P et que ces protocoles peuvent être utilisé pour de l'echange tout a fait legal sous license GNU/GPL ou autre.

    Comme vous le voyez tiiimoon cette affaire n'aurait certainement pas eu ce retentissement si son pdg n'avait pas voulu jouer au blanc chevalier anti-piratage... Ils sont en faute totale si il s'avere que ces DVD n'avait effectivement pas de license, se sont fait du fric dessus.... Olivennes recolte les fruits des graines de ce qu'il a semé...

    Dernier point vous parlez des producteurs des DVDs.... je vous signale juste que dans le cas ou un internaute se fait condamner pour telechargement illégal tout le monde se fout de savoir qui le premier a mis le contenu a disposition (notemment les teams de hackeurs).

  • crisk
    crisk     

    Bravo le canard heureusement pour nous que tu est la

  • bipdan2
    bipdan2     

    Oui la fnac était courant. Des délégués du personnel affirme avoir informé leur direction du probleme il y a de ça plusieurs mois et sont pret à en témoigner. Voila qui statut clairement sur la responsabilité de la fnac.

    Quant a attaquer l'éditeur, pourquoi pas, mais dans le cas présent c'est bien la fnac qui est dans une position de receleur. A elle si elle le souhaite plus tard de se retourner contre son fournisseur situé en ex yougoslavie. Ici nous sommes en france et dans le droit français la fnac est coupable de recel, point barre.

    Et oui ca fait également du bien de taper sur la fnac qui s'est embourbée toute seule avec la comission olivennes qui a tendance a qualifier tout internaute comme voleur potentiel. Mais qu'on ne s'y trompe pas, meme si ca fait du bien aux internautes de s'exciter sur la fnac, une condamnation a son encontre dans le cas présent reste justifiée.

    A titre de comparaison on vient de faire condamner lespipoles pour avoir relayé un flux rss dit diffamant issu de gala. Dans ces conditions je trouve que la fnac est de loin plus responsable que lespipoles, puisqu'elle savait et qu'elle a fait du fric avec.

    Mais bon tout le monde est libre d'etre de mauvaise foi, surtout les riches et les puissants.

    Cdt

  • La rédaction de 01net
    La rédaction de 01net     

    Bonjour,

    L'article que vous évoquez est une news Reuters automatiquement aiguillée dans notre fil.

    La rédaction de 01net rédigera son propre article sur la question et vous pourrez y réagir ce soir.

    Nous n'obéissons ici à aucun ordre de censure, d'où qu'il vienne. Cordialement.

  • gerfaut1errrr
    gerfaut1errrr     

    On trouve l'info sur internet ok mais pas sur tf1 et consorts. Ne pas oublier que pour le Français lambda l'info n'existe pas si elle n'est pas donnée par les gros media tv.

  • silver69
    silver69     

    Je me suis fait la même réflexion. Mais apparement on ne discute pas la parole du roi.

  • breuilletman
    breuilletman     

    mais objectivement, votre cas est assez exceptionnel sur les réseaux P2P, même si une activité comme celle-ci est fort intéressante ;)

    je rejoins donc globalement l'avis donné plus haut,
    il faudrait peut être arrêter de taper sur la fnac par pure envie de "réponse" mais plutôt se focaliser sur les éditeurs du départ de cette fraude

  • lemoselan57
    lemoselan57     

    si un internaute se fait contrôler, et que l'on trouve des cd ou dvd piratés, il peut toujours dire: en effet je télécharge tellement que je ne peux vérifier la source, et encore moins les copyright, ni ceux qui envoient ces données.
    Et la boucle est bouclée.
    Mais il vrai aussi que ce petit pirate, n'est pas le copain de sarkophage.

Lire la suite des opinions (85)

Votre réponse
Postez un commentaire