En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Bruxelles s'inquiète de la vente de médicaments contrefaits

Des copies d'un nouveau médicament de Sanofi Aventis sont déjà en vente sur Internet, alors qu'il n'a pas encore reçu l'aval des autorités sanitaires.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • ribosome
    ribosome     

    Il faut vraiment être ignorant en matière de pharmacologie pour penser que c'est l'argent qui pousse les juristes à agir de la sorte ! Les risques pour la santé sont déjà bien réels quand le médoc sort légalement et ce, pendant quelques années...Alors, via le net : l'horreur !
    Aucune raison en france car la sécu prend en charge ces médicaments qui sont remboursés...
    Et que dire de ces pauvres ados qui par définition se "construisent"et qui reçoivent des spams tous les jours, du type : "short & thin dick"....? Mais on retrouve le même comportement chez les hommes en général qui n'osent pas évoquer un problème sexuel....et qui commandent sur le web ! Hélas...
    Article utile qui devrait être lu et relu par l'individu lambda : merci !

  • Belzebuth_2
    Belzebuth_2     

    protéger les consommateurs, pas de fausse hypocrisie. Et puis si les gens veulent acheter le médoc sans ordonnance c'est très bien, ça évite de creuser le trou de la Sécu !!

Votre réponse
Postez un commentaire