En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Brevets logiciels contre sens commun !

Brevets logiciels contre sens commun !
 

La manière dont a été élaborée la directive européenne sur la brevetabilité des logiciels nous offre l'exemple le plus affligeant du danger que représentent les groupes de pression.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

19 opinions
  • Bernard Hugueney
    Bernard Hugueney     

    Clairement, nos Ministres se sont fait abusés par les lobbies pro-brevets logiciels, puisque Mme Haigneré [1] reprend le discours officiel de ces derniers en disant que les logiciels de bureautique ne seront pas brevetables. En effet, si le vote est confirmé, ces logiciels ne seront pas brevetables sauf s'ils tournent sur des ordinateurs et constituent donc des inventions mises en oeuvre par ordinateur !
    Nos Ministres sont-ils dupes ?
    En tout cas, les Pays-Bas nous donnent l'exemple [2] et peut-être aussi l'Allemagne. Il faut mettre la pression sur le gouvernement (notamment indirectement par les parlementaires) afin qu'il annule ce vote catastrophique avant qu'il ne soit définitif [3]!


    [1] http://kwiki.ffii.org/index.cgi?Frmin040518Fr
    [2] http://swpat.ffii.org/~blasum/pr/pr.fr.txt
    [3] http://kwiki.ffii.org/?LtrParlFr0406Fr

  • Bernard Hugueney
    Bernard Hugueney     

    Trois remarques à propos de cette enquête :
    1) La formulation de l'enquête est biaisée (pro-brevet car les auteurs cherchaient à justifier l'extension de la brevetabilité qu'ils souhaitaient)
    2) La diffusion de cette enquête est biaisée (dans un premier temps pro-brevet puisque les enquêteurs se sont adressés à leur clientèle pro-brevets, puis biaisée anti-brevets dans un deuxième temps puisque Eurolinux l'a largement diffusée parmi les anti-brevets)
    3) L'analyse de cette enquête est biaisée : on se s'attarde pas sur les aspects quantitatifs qui montreraient l'écrasante majorité des opposants aux brevets.

    Au niveua de l'analyse le comble de la mauvaise foi revien à un représentant de l'INPI qui a affirmé suspecter Eurolinux d'être non seulement le vecteur mais aussi les auteurs des opinions anti-brevets logiciels !

    Vous trouverez une analyse sur http://swpat.ffii.org/papers/eukonsult00/

    Cordialement

  • Bernard Hugueney
    Bernard Hugueney     

    Endoctrinés,vos adversaires ?
    Alors pourquoi est-ce vous qui n'avancez aucun argument ? Vos généralités sur la valorisation de la recherche en nouvelles technologies sont trompeuses. C'est la possibilité de commercialiser les nouvelles technologies sous la forme de logiciels qui permet de valoriser la recherche. Or les brevets, de part les monopoles qu'ils induisent, interdisent justement de commercialiser des logiciels sans payer de licences aux détenteurs de portefeuilles de brevets.
    Réaliser n'importe quel logiciel non trivial expose son auteur à des dizaines de poursuites en contrefaçon de brevets logiciel, comme incitation à la diffusion des nouvelles technologies, c'est raté !

  • Tchoupatchoup
    Tchoupatchoup     

    http://www.abul.org/article190.html
    A lire aussi sur les brevets logiciels.

    Par ailleurs M. Breese sur son site http://www.breese.fr nous parle de "30 sociétés innovantes" mais... sans donner aucun nom. Des timides, sûrement.

  • cdg
    cdg     

    Je suis une petite societe, j ai le choix d affecter mes ressources (temps et argent) à developper mon logiciel ou a payer des avocats et autres consultants pour etre sur qu il n y a pas un brevet qui va me bloquer. Bilan : soit je fais rien puisque l argent est partit chez des avocats & consultants soit je fais et je me prends un proces.
    Meme si j ai raison, de toute facon je suis mort car j ai pas les moyen d une procedure juridique longue et couteuse
    Les seuls gagnants sont les cabinets specialises dans la propriete intellectuelle

    PS : avez vous deja lu un brevet ? c est ecris dans un charabia vague qui fait qu on ne sait pas si ce qu on fait tombe dedans ou non

  • maxine
    maxine     

    Le profil des 1500 personnes corresponfd à toute la société, y compris industrielle. Pour ma part, je suis chef d'entreprise et toalement opposé aux brevets logiciels, moyen de racketer encore plus les entreprises. Suis je clair ?

  • maxine
    maxine     

    on ne trouve le mot entrepreneur qu'en deux endroits sur la page http://www.medef.fr/staging/site/page.php et auncun n'est cliquable alors que penser ?

  • BOB_
    BOB_     

    L'algorihme d'addition est-il breveté ?
    Si non, il y a une place à prendre !!!

  • Max_
    Max_     

    Dans le même esprit de mauvaise foi:

    "Nous avons des preuves de la présence d'armes de destruction massive en Irak"

  • toto_
    toto_     

    juste pour info

    http://www.zdnet.fr/actualites/technologie/0,39020809,39125528,00.htm

Lire la suite des opinions (19)

Votre réponse
Postez un commentaire