En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Barack Obama demande des études sur les effets des jeux vidéo sur les enfants

Mis à jour le
Barack Obama demande des études sur les effets des jeux vidéo sur les enfants
 

Dans le cadre de son plan visant à mieux réglementer les armes à feu sur le territoire américain, Barack Obama a demandé à ce que soit mené des études sur les effets des jeux vidéo sur les enfants.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • CharlesPetit
    CharlesPetit     

    Comme la NRA souhaite que tous les élèves soient armés pour pouvoir se défendre contre les "méchants", contre d'autres élèves qui leur voudraient du mal, il ne reste qu'à faire un jeu vidéo financé par la NRA pour s'entrainer à réagir à une attaque de "méchants" sur une école. D'un coté il sera possible d'endosser l'identité d'un tireur fou, de l'autre de "bons" élèves ne cherchant qu'à se défendre. Jeu qui prouvera que celui qui n'a pas d'arme dans sa trousse sera forcément victime du tireur. Reste ensuite qu'à la NRA de gérer correctement l'intelligence artificielle du jeu, parce qu'évidemment il ne faudrait pas que les "bons" élèves se mettent à tirer sur d'autres "bons" élèves en pensant que c'est le tireur fou, idem pour les forces de l'ordre qui interviendraient sur les lieux. Je pense qu'il serait assez facile pour le "méchant" dans ce genre de jeux de trouver un "exploit", avec juste un pétard, comme arme, de laisser perpétrer un massacre entre l'équipe des "bons" et de s'en sortir parce que justement c'est le seul qui ne serait pas armé. Restera ensuite qu'à la NRA de sortir un Patch pour combler, cet "exploit", puisque le problème des armes, c'est la détention d'armes par des non professionnels.

Votre réponse
Postez un commentaire