En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

4,5 milliards d'euros pour le haut-débit et la numérisation du patrimoine

Mis à jour le
4,5 milliards d'euros pour le haut-débit et la numérisation du patrimoine
 

L'Etat va dévoiler dans les prochains jours son plan de couverture du territoire en haut-débit. Nicolas Sarkozy considère que l'initiative privée ne peut pas suffire.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • dqr033
    dqr033     

    Que fais-tu de la télé HD, voire même de plusieurs programme télés à la fois ? Sans compter qu'il reste toujours les téléchargements légaux de films "à la carte", par exemple...

    Et puis il y a aussi les films "de famille" à montrer aux "petits cousins" !

    Bref, il n'y a pas que le "piratage"...

  • Regain
    Regain     

    Tu as raison bipdan2 ! L'idéal serait de renationaliser le cuivre et que tout le monde paie la même somme pour un abonnement d'entretien ou d'extension.

  • contribuable
    contribuable     

    A quoi ça sert le réseau fibre optique ?
    Avec Hadopi vous n'avez plus le droit d'utiliser votre bande passante au maximum.
    D'un coté, on vous freine, de l'autre on vous pousse à être hors la loie.
    Que faire ?

  • bipdan2
    bipdan2     

    Autant je suis d'accord pour dire que les FAI profiteront de ça, autant ce n'est pas une loi qui va faire bouger les choses et obliger les FAI a fibrer la france.

    Quand on ne sait pas faire en france, on fait une loi, puis rien ne bouge, on se rend alors compte que faire une loi est inutile quand on ne sais pas l'appliquer. On la laisse au placart, on ne l'abroge pas histoire que ca puisse servir de façon aléatoire et détournée plus tard, et on se retrouve avec une législation bancale.

    A mon sens, on s'est planté sur la privatisation de FT ET du réseau de cuivre. Celui ci aurait du rester indépendant de tout opérateur de service. Tout le monde aurait été a la meme enseigne, aurait payé sa location du réseau, et le gestionnaire indépendant du réseau aurait eu des fond pour continuer continuer à le développer.

    Aujourd'hui l'enjeu c'est la fibre, on voit bien dans ces timides début d'installations qu'il n'est pas raisonnable de compter sur une entente loyale et pragmatique des opérateurs.
    Il est donc urgent de réguler tout ça quitte à les déposséder du réseau en le finançant par l'état. Biensur il faut ensuite assurer le retour sur investissement vers ce gestionnaire de réseau de façon a ce qu'il puisse rester indépendant et continuer le déploiement futur.

  • Hadopicsou
    Hadopicsou     

    merci.
    En effet, à qui va profiter les 4.5 milliards? Je vous le met dans le mille: les FAI. Oui oui, copain lagardère qui prête son yaght, tonton bouygues qui tient les alliances?
    Comme si les FAI n'avaient pas les reins assez solides pour couvrir le pays, avec tout ce qu'ils nous raquettent tant en abonnement internet qu'en mobile... mais non, pas assez rentable, alors c'est à l'Etat d'assurer le fait que les FAI toucheront plus d'abonnement ADSL. A côté de ça ça fait des ventes croisées allant contre la règles de déontologies, ça pleure dès qu'un concurrent pointe le bout de son nez, ça fait de la pub en ventant les bienfaits de l'ADSL pour télécharger films ou musique mais ça prône Hadopi. Bref que du lourd dans les hutes sphères politico-financière qui nous entube jours après jours.

  • Regain
    Regain     

    Le gouvernement pourrait très bien voter une loi pour obliger les FAI (sous forme de mutualisation avec LEUR argent) d'installer l'ADSL partout. Contrairement à ce que peuvent penser (et dire) les FAI, beaucoup de foyers dans les petits villages ont un ordinateur. Les petits ruisseaux faisant les grands fleuves, ces dernier s'y retrouveraient avec les nouveaux abonnements liés. Ce qui est navrant c'est que c'est avec l'argent des contribuables que l'on installe un produit privé et qu'ensuite le même contribuable paie un abonnement pour se servir de quelque chose qu'il a payé. C'est de la CSG non déductible numérique, mais en faveur de sociétés privés déjà grassement payées.

Votre réponse
Postez un commentaire