En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Universal Music veut séduire les audiophiles avec le Blu-Ray Pure Audio

Mis à jour le
Universal Music veut séduire les audiophiles avec le Blu-Ray Pure Audio
 

La major dévoile une collection de disques à son « HD » lisibles sur votre platine Blu-Ray. Elle espère réussir là ou d'autres formats, comme le SACD, ont échoué. Trop tard ?

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • KingKong75
    KingKong75     

    Enfin du son échantilloné sans correction et sans perte. J'attendais cela depuis très longtemps. Cela remplace mes vinyls qui finissent un jour ou l'autre de craquer sur le diamant.

    Sinon quand ils disent "Il n?y a donc ni données, ni vidéo sur la galette", j'espère que c'est une blague. J'espère que la musique est réellement gravé sur la galette quand même.

  • justhouz
    justhouz     

    Foutaise, vous en racontez. Apparemment, vous confondez la fréquence d?échantillonnage et le spectre des fréquences audibles. Ca n'a strictement rien a voir. Quant à améliorer le rendu du son en 16bits à 44,1Khz : 16bits sa reste du 16bits. Pour numériser du son, c'est finalement assez faible, et on ne peut pas avoir de dynamique très élevée avec un tel taux, sauf à compresser le signal (compresser, pas au sens du MP3, hein?), avec les risques que cela implique sur la fidélité par rapport à l'enregistrement original.

  • ArtusBecker
    ArtusBecker     

    Voilà une bonne nouvelle... pour les chauves-souris. Pas très utile pour l'auditeur. Mais si ça fait vendre, pourquoi pas... mais j'ai quand même un doute.

  • obrowny
    obrowny     

    Déjà en 2013, aller changer son bluray quand on veut changer de musique parait anachronique... non ?
    Mais en plus encore faut il que tout le matériel soit capable de restituer de telles fréquences (192 Khz ?) du dac aux enceintes en passant par les cables numériques, l'ampli...
    Sauf à avoir des enceintes avec des boomers pour les infras sons et des tweeters pour les ultrasons (inaudibles pour l'homme), vous n'aurez pour seul bonheur qu'une distorsion supplémentaire ! Bref c'est tout du pipeau !
    Ceci dit cela fera sans doute plaisir à votre chien ou votre chat !
    Qu'il nous ponde du 16 bit 44,1 Khz sans loudness avec de vraies dynamiques et se sera une qualité bien suffisante pour tout le matériel du monde !

  • obrowny
    obrowny     

    Déjà en 2013, aller changer son bluray quand on veut changer de musique parait anachronique... non ?
    Mais en plus encore faut il que tout le matériel soit capable de restituer de telles fréquences (192 Khz ?) du dac aux enceintes en passant par les cables numériques, l'ampli...
    Sauf à avoir des enceintes avec des boomers pour les infras sons et des tweeters pour les ultrasons (inaudibles pour l'homme), vous n'aurez pour seul bonheur qu'une distorsion supplémentaire ! Bref c'est tout du pipeau !
    Ceci dit cela fera sans doute plaisir à votre chien ou votre chat !
    Qu'il nous ponde du 16 bit 44,1 Khz sans loudness avec de vraies dynamiques et se sera une qualité bien suffisante pour tout le matériel du monde !

  • anonymequantique
    anonymequantique     

    Grâce à internet,le support physique ne devrai ne plus servir à rien à part un disque dure.

    L'absence du support physique veut dire hébergement à moindre coût par rapport à fabriquer un grand nombre de cd,donc les films devraient coûter beaucoup moins chère si tout été hébergé.

  • doppler
    doppler     

    Encore une arnaque d'Univers sale.

    D'ailleurs ça attaque direct avec de la publicité mensongère :
    « Pour la première fois, on va pouvoir entendre exactement ce qu?entendait l?artiste quand il a enregistré son disque » A condition d'avoir un ampli et des enceintes capables de restituer ce son sans le teinter, ce qui pour arriver à entendre ce que l'artiste entendait quand il jouait est tout bonnement impossible. Au mieux des enceintes studio neutres indentiques à celles utilisées par l'ingé son permettraient d'entendre ce qu'il a eu dans les oreilles à côté de la table, ce qui est d'un intérêt assez limité pour le comun des mortels !

    Y'aura des pigeons pour tomber dedans, mais certainement pas autant que les pigeons qui se sont fait couaner à la sortie du CD qui était 3/4 fois plus cher qu'un vinyle pour un prix de fabrication 50 fois moindre...

Votre réponse
Postez un commentaire