En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Télécoms : pas de trêve pour les abonnements forcés

Télécoms : pas de trêve pour les abonnements forcés
 

Trois employés d'un sous-traitant de Tele2 sont accusés d'avoir falsifié des contrats d'inscription en piochant des noms de l'annuaire. Un exemple de plus de ' ventes sans commande préalable '.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

16 opinions
  • EricERAK
    EricERAK     

    [g]Problème avec un FAI - Méthodologie pour obtenir satisfaction ou indemnisation[/g]
    1) Dès la constatation du problème, appelez la hotline (généralement payante) qui, selon le sérieux du FAI, sera plus ou moins efficace (souvent totalement inefficace donc inutile de gaspiller son temps et son argent en insistant dans cette voie).
    2) Conjointement avec l'appel à la hotline et même si l'interlocuteur assure que le problème sera réglé rapidement (ce qui est rarement le cas), il faut envoyer le lendemain même de la constatation du problème une MISE EN DEMEURE en recommandé avec accusé de réception (important : porter la mention "Mise en demeure" bien en évidence dans l'objet de la lettre). Bien expliquer le problème avec toutes les indications nécessaires et exiger sa solution dans un délai maximum de trente jours.
    [i]Pourquoi envoyer une mise en demeure et pourquoi si tôt ?
    1) Parce que les hotlines sont neuf fois sur dix inefficaces : pas de suivi du problème, incompétence technique des opérateurs, ceux-ci, délocalisation oblige, parlent très mal le français et ne comprennent pas un mot ce que vous dites. De plus, désintérêt du FAI car 80 % des problèmes soumis à la hotline ne le concernent pas (problèmes étrangers à la liaison Internet). Le FAI ne réagira donc à votre demande que s'il reçoit cette mise en demeure.
    2) Si vous devez finalement en appeler au Juge de Proximité pour régler votre problème, votre demande ne sera probablement pas prise en compte si vous n'avez pas préalablement mis en demeure votre fournisseur de régler le problème. De plus, au cas où le Juge recevrait quand même votre demande sans cette mise en demeure, le FAI aurait beau jeu, en réaction, de vous attaquer pour procédure abusive arguant que si vous l'aviez informé, il aurait réglé le problème (cela s'est vu).
    [g]Donc, pour obtenir une solution le plus rapidement possible, ne pas tarder à envoyer ce courrier[/g].[/i]
    Conserver la copie de cette mise en demeure avec les talons du recommandé AR. Généralement, on obtient enfin une réponse du fournisseur - pas forcément satisfaisante - mais avec des éléments concrets.
    N'interrompez pas les prélèvements bancaires du FAI même si vous n'avez plus de connexion et que vous êtes en rage. Vous seriez dans votre tort vis-à-vis de la Loi, vous compromettriez vos chances d'obtenir satisfaction plus tard (vous passeriez pour un mauvais payeur) et, surtout, le FAI n'hésitera pas, lui, à vous faire poursuivre par un huissier de justice (toutes les entreprises de ce genre paient à longueur d'année des cabinets d'huissiers de justice pour poursuivre les mauvais payeurs). Vous pourrez toujours obtenir un remboursement plus tard.
    3) A l'expiration du délai de la mise en demeure, si le problème n'est pas réglé, il faut saisir le Juge de Proximité de votre domicile. C'est très simple, gratuit et il n'est pas obligatoire ni indispensable d'être assisté d'un avocat.
    Passez au Tribunal d'Instance dont vous relevez pour prendre le formulaire de "Déclaration au greffe de la Juridiction de Proximité" afin de demander la convocation de votre fournisseur devant le Juge.
    Faites aussi, auprès du greffe du Tribunal de Commerce où il est enregistré, une demande d'un extrait K Bis de votre fournisseur. On peut le faire par Internet (http://www.infogreffe.fr/infogreffe/index.jsp). Vous trouverez le RCS du fournisseur sur ses courriers.
    Dans la demande au Juge de Proximité, vous indiquerez ce que vous voulez obtenir de votre adversaire : une action (connexion ou reconnexion, livraison, réparation, ?) ou la résiliation de votre contrat, ou un remboursement, des dommages et intérêts et ajoutez alors une somme (500 ?) "au titre de l'article 700 du NCPC" (Nouveau Code de Procédure Civile) - cette somme sert à vous rembourser des frais de procédure.
    Demandez aussi que votre adversaire soit condamné aux dépens et, si vous demandez une action (reconnexion, livraison, réparation, ?), ajoutez une demande d'astreinte de 100 ? par jour de retard d'exécution au-delà de huit jours après la signification.
    Le Juge décidera de ce qu'il est bon de vous octroyer s'il vous donne raison?
    Vous joindrez tous les documents justificatifs à l'appui de cette demande. N'oubliez rien :
    - l'ORIGINAL de l'extrait K-Bis ;
    - la COPIE de la mise en demeure avec la COPIE des talons du recommandé avec AR ;
    - les COPIES de tous les documents justifiant ou appuyant votre demande ;
    - une explication claire et pas trop longue si possible (1 page).
    Faites cela avec le plus grand soin. Plus cela sera clair et bien présenté plus le Juge, surchargé, appréciera d'avoir une vision rapide et claire du dossier. Par exemple, numérotez les pièces en reportant leurs numéros dans votre explication à l'endroit où vous les citez et classez-les dans l'ordre où vous les citez.
    Conservez les originaux de ces documents (sau

  • Laurent. A
    Laurent. A     

    J'ai été victime il y a quelques mois d'un abonnement forcé à télé2 bien sûr à l'insu de mon plein gré javascript:putsmilie(':)')
    :).
    J'ai déposé une plainte auprès de la DGCCRF qui suit son cours actuellement.
    Télé2 m'a désabonné très rapidement, mais je maintiens ma plainte pour permettre d'épurer le système.
    Il faut savoir que j'avais déjà été victime d'une arnaque similaire de 9 télécoms, il y a quelques années, mais qu'à l'époque j'avais été plutôt sympa.

  • bm63m
    bm63m     

    Pour qui te prend-tu toi « Maitre capel-o » pour te permettre de faire des remarques désobligeantes à quelqu’un dont tu ne connais probablement pas l’histoire, la vie est ainsi faite que tous le monde n’a pas forcément accès à la « bonne éducation » que tu as du recevoir. Tu fais certainement parti de « l’élite méprisante » pour te permettre de juger une autre personne sans autres formes de procès.
    Ce genre de réaction me gène beaucoup plus que les éventuels arnaques des opérateurs telecom ( même s’il ne faut pas laisser passer ce genre de choses).

  • Groices
    Groices     

    Il est vrai, les majors profitent souvent des nouvelles lois, et poussent surement à leur vote. Mais je tiens à rappeller, puisque tu parle de policiers dans les rues, que lorsqu'il y en a, tout le monde rale en traitant le gouvernement de fachiste. Lorsqu'il n'y en a pas, tout le monde rale en traitant le gouvernement de laxiste. C'est pareil pour les lois informatiques : vous parlez des lois protégeant les consommateurs en disant qu'il faut qu'elles soient appliquées, c'est vrai. Combien d'entre vous demande la même chose au sujet des lois sur le piratage ? Les lois, ce n'est pas un menu où l'on choisit ce que l'on veut respecter. Je fais encore un petit écart de sujet pour rappeller qu'en France, on rale aussi beaucoup sur les lois informatiques et libertés, en paranoïant (excusez du néologisme) sur nos informations personnelles. Je ne dis pas que l'on a tort, mais combien ralent lorsque ces lois permettent d'arrêter les créateurs de virus, de vers, les spammers, les hackers ?
    Voilà, ne voyez aucune attaque personnelle dans ce que je viens d'écrire, je voulais juste me faire l'avocat du diable pour rappeller certaines choses qui me paraissent fondamentales.

  • ulisses
    ulisses     

    Avec neuf télécom, je suis depuis le mois de mars 2005 en attente de remboursement de frais du au renvoi de 2 modems,d'une déconnection de Tiscali demandé par neuf télécon à France telecom.cette manoeuvre m'a couté 99 euros de frais de reconnection à Tiscali.Plus les diverses lettres recommandées que j'ai envoyée à 9 télécon et à Tiscali +les démarches chez FT pour être rebranché.
    J'ai reçu d' Armelle BALLENCEU directrice 3 lettres robotisées de disant toutes l'attention qui etait donnée à mon cas me promettant un remboursement sous 6 semaines.Au téléphone personne répond.
    Tout cela parce que j'ai demandé des renseignements téléphoniques à 9 télécom !.
    Un dossier volumineux est à disposition pour justifier ma position.
    Nous sommes le 30 12 2005.Toujours rien.Faut-il prendre un avocat pour récupérer 150 euros environ. Bravo 9 télécom.

  • Michel A.
    Michel A.     

    Comme quoi il y a des verres ébréchés mais pleins, et d'autres de cristal, mais vide.

  • SoldMySoul
    SoldMySoul     

    Pour Tele 2, quoiqu'il arrive, le conso gagnera de l'argent sur ses appels et puis il faut composer le 4 pour passer par eux donc c'est différent du dégroupage total ou de l'ADSL.

    On peut très bien être inscrit chez Tele 2 sans rien leur payer, il n'y a pas d'abonnement. D'ailleurs, j'ai eu le souci car l'ancien propriétaire de ma ligne avait Télé 2 et avait oublié de le couper, je ne m'en suis rendu compte que lorsque je me suis moi même abonné à Télé2.

  • gimli007
    gimli007     

    J'ai travaillé pour un sous traitant de ces opérateurs alternatifs. Je faisais du service clientèle, portatn sur la facturation, les forfaits et notamment les inscriptions.

    Des clients ayant été inscrit d'office j'en ait eut. Le plus souvent cela a lieu sur des stands dans des supermachés, ils signent une demande d'information qui se trouve en fait etre une demande de préselection, ou d'abonnement ADSL.

    Bien que ces pratiques soit honteuses, dans le cas d'un stand, lisez au moins ce que vous signez !!
    Si vous n'avez rien signez, il suffit de demander un double du contrat et de faire constater la différence de signature ...

    Et s'il vous plait cela ne sert à rien d'incendier le conseiller que vous avez, il n'y est pour rien (ce sont souvent un autre sous traitant) et est tout aussi dégouté dque vous de travailler,pour une entreprise qui a ce genre de pratiques.

    gimli007

  • EricERAK
    EricERAK     

    Je parlais d'abord des anciennes lois honêtes et, plus loin, des nouvelles qui le sont beaucoup moins et qui préparent le matraquage des pauvres et des faibles en laissant la voie libre aux riches et aux puissants.

  • EricERAK
    EricERAK     

    Dans un système ultra libéraliste où tout est quasiment permis, ce genre de malhonnêteté ne peut que se produire.
    Les grand de ce monde nous montrent l'exemple qui organisent notre société pour que cela soit possible.
    Notre société est déchirée entre deux systèmes : l'un (pas parfait il est vrai) créé sur une base d'honnêteté et de volonté d'équité et de justice - c'est celui de nos lois actuelles - et l'autre basé sur une moralité dépravée qui doit permettre aux voyous politiciens et/ou affairistes de pouvoir faire ce qu'ils veulent sans limites.
    Comme le système basé sur l'honnêteté gène les partisans du nouveau système, on évite le plus possible de mettre en action le premier. C'est pour cela que la police n'est jamais pésente dans les rues des villes, que les procureurs classent sans suite la plupart des plaintes, qu'il faut des années pour que des jugements soient rendus et que les lois sont faites de manière que les malhonêtes riches puissent toujours trouver le moyen de sortir indemne d'une éventuelle mise en cause à la suite de leur voyouserie.

Lire la suite des opinions (16)

Votre réponse
Postez un commentaire