En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Sun éclaire tous ses codes sources

L'éditeur va rendre disponible le code source de tous ses logiciels, après la disponibilité d'OpenSolaris au second trimestre.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

9 opinions
  • Teddy_
    Teddy_     

    eske vous connaisez un logiciel ou je pe trouver tout lé codec audio é vidéo qui éxiste

  • Traroth
    Traroth     

    Un logiciel est libre, dixit la FSF si il respecte les libertés suivantes (extrait de la page http://www.gnu.org/philosophy/free-sw.fr.html):

    * La liberté d'exécuter le programme, pour tous les usages (liberté 0).
    * La liberté d'étudier le fonctionnement du programme, et de l'adapter à vos besoins (liberté 1). Pour ceci l'accès au code source est une condition requise.
    * La liberté de redistribuer des copies, donc d'aider votre voisin, (liberté 2).
    * La liberté d'améliorer le programme et de publier vos améliorations, pour en faire profiter toute la communauté (liberté 3). Pour ceci l'accès au code source est une condition requise.

    A première vue, la CDDL respecte ces principes, et les logiciels qui lui sont soumis sont donc des logiciels libres. Il n'y a pas d'obligation de placer les logiciels sous GPL ou de soutenir Linux dans la notion de logiciel libre.

  • Traroth
    Traroth     

    Existe-t-il un lien sur le site Sun permettant de connaitre les détails ?

  • stef__
    stef__     

    Merci pour vos avis éclairés qui donnent une toute autre lecture de l'annonce faite par Sun!
    Le titre "sun éclaire tous ses codes sources" parait du coup particulièrement trompeur...
    Encore une fois, la participation communautaire typique des acteurs du logiciel libre montre ses qualités. 01, à quand l'actualité facon open source ?
    une actualité qui serait validée par une communauté compétente (comme cet article) serait d'une toute autre valeur que la simple retranscription des communiqués de presse des éditeurs.

  • bruno__
    bruno__     

    L'article oublie effectivement de mentionner ce point fondamental : les développeurs ne pouront pas combiner du code sous CDDL et sous GPL, la publication du code source ne pourra donc bénéficier qu'à Sun.
    D'autre part citer OpenOffice en début d'article, qui lui est sous double licence LGPL/SISSL semble fait exprès pour entretenir la confusion.
    Et puis n'oublions pas que Sun traine quelques casseroles en matière de brvets logiciels...

  • SCOTT_
    SCOTT_     

    Pour "information", le mozilla/firefox qui vous utilisez est sous double license LGPL/MPL. La MPL (version 1.1 je crois) autorise d'utiliser la LGPL (ou compatible GPL) à la place de MPL. La CDDL étant incompatible GPL, ça fait une grosse différence avec la MPL. Je tenais à le préciser.
    De plus, la CDDL pose des problèmes avec les "droits intellectuels".
    Donc dire qu'elle est proche MPL c'est abuser un peu.

    Pourquoi n'ont ils pas choisi la GNU GPL?
    La CDDL étant incompatible avec la GPL, la réponse est évidente : Pour être incompatible avec la majorté des programmes GNU/Linux importants et donc ne pas les aider.

    la licence CDDL a été "étudiée" pour ne pas aider GNU/Linux et que Sun se réserve la possibilité d'attaquer GNU/Linux avec les brevets

    En gros Sun ne change rien ou presque (car la CDDL, son lobbying pro-brevet, etc tout ça ça calme plus d'un développeur).

    La licence CDDL est celle qui couvrira OpenSolaris.org, et elle est incompatible avec la GPL : un changement de licence pour les travaux dérivés n'est pas autorisé (tout comme avec la GPL). Bruce Perens a confirmé cette incompatibilité (cf lien sur Slashdot).

    On peut donc voir dans ce geste un coup marketing plutôt qu'une réelle ouverture : en "ouvrant" ces brevets pour les travaux sous CDDL, Sun évite que les contributeurs potentiels à OpenSolaris ne se retranchent derrière l'argument "nous ne touchons pas à ça, c'est breveté et nous ne voulons pas d'ennuis".

    Dans les faits, Sun a explicitement voulu pour Solaris une licence incompatible avec la GPL (histoire que des fonctionalités de Solaris ne soient pas aisément portées sous linux).

    les brevets ne seront pas utilisés contre les utilisations faites pour des logiciels sous licence CDDL. Il n'est donc pas exclu que Sun utilise les brevets contre des logiciels sous GPL, et c'est ce qui ruine la joie qu'aurait du créer l'annonce.

    CONCLUSION : NE PAS CONFONDRE LOGICIEL LIBRE ET OPEN SOURCE !!!

  • fx85
    fx85     

    Il existe deja un grand nombre de bonne distro Linux adaptees a differents usages (Live cd, live cle USB, securite, media center, clustering, webserver, etc).

    A part pour Sun qui va du coup faire corriger par la communaute les eventuels bugs ou failles de securite a peu de frais, je ne vois pas l'interet.

    Mais si on veut faire la distinction entre Linux et unix, il existe des tres bons Unix libres tels que freeBSD ou OpenBSD qui sont gratuits et open source.

    Je veux bien qu'on me montre l'interet pour l'utilisateur final d'utiliser Solaris 10, qui plus ai le support des materiels va etre assez limite par rapport a d'autres dstro Linux. Fans de solaris je vous ecoute!

  • SmileBoB
    SmileBoB     

    Car ce que Sun va mettre sous CDDL c'est le "CORE" de l'OS, mais pas les applis SUN qui font Solaris. Et ils ne parlent en aucun cas de JAVA en OpenSource

  • )3lade
    )3lade     

    Voila des années que l'on attend que Java de Sun soit Open Source, c'est bientôt chose faite. Elle existe cependant des machines virtuel de qualité libre sous Linux comme Kaffe
    Très bonne initiative de Sun...

Votre réponse
Postez un commentaire